Ile-de-France: Bartolone veut une "écotaxe régionale"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Ile-de-France: Bartolone veut une "écotaxe régionale"

Publié le 02/09/2015 à 09:41 - Mise à jour à 09:42
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): PP

-A +A

Claude Bartolone entend taxer les poids lourds pour financer le réseau de transports en commun. En somme, il s'agit de créer une nouvelle "écotaxe régionale", selon ses propres mots.

Les "Bonnets rouges" vont apprécier. Le candidat et tête de liste PS en Ile-de-France pour les élections régionales de décembre prochain Claude Bartolone a annoncé mardi 1er vouloir créer une "écotaxe régionale" s'il était élu. Cette taxe poids lourds pourrait servir à financer les transports en commun, a plaidé le président de l'Assemblée nationale.

"J'ai été parmi les premiers à dire qu'il faut une écotaxe régionale. On a un réseau de transports exceptionnel et nous avons un besoin d'investissements extraordinaire", a ainsi déclaré Claude Bartolone, mardi sur RMC et BFMTV.

"Je pense que d'ici 2025, il faudra prévoir de 20 à 30 milliards d'euros. Ca ne va pas se faire en baissant les charges des entreprises, on ne va pas les trouver en demandant un effort trop important à l'usager. Donc il faut des ressources supplémentaires", a-t-il détaillé. Puis d'ajouter: "je ne vais pas mentir, si je suis élu, je ne vais pas transporter gratis. Il faudra donc faire appel à d'autres moyens pour financer les transports".

Manuel Valls a pourtant voulu clore le débat le 11 août dernier en déclarant que "le gouvernement n'envisage pas du tout d'ouvrir la possibilité d'une écotaxe régionale. Il n'y a plus de sujet écotaxe". Ce à quoi Claude Bartolone avait répondu dès le lendemain, 12 août, que "le débat reviendra, peut-être pas sous la forme de l'écotaxe, mais il faudra que le gouvernement fasse des propositions aux régions pour financer leurs transports".

Le thème des transports est en effet un des piliers de la campagne pour les régionales en Ile-de-France. Le candidat PS compte ainsi bien faire entendre sa voix sur un sujet touchant des millions d'usagers franciliens quotidiennement, avançant notamment qu'"en Ile-de-France, il y a la nécessité de changer tous les vieux trains".

 

Auteur(s): PP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"On a un réseau de transports exceptionnel et nous avons un besoin d'investissements extraordinaire" en Ile-de-France, selon Claude Bartolone.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-