Immigration: Guillaume Peltier veut aller plus loin que Sarkozy (vidéo)

Immigration: Guillaume Peltier veut aller plus loin que Sarkozy (vidéo)

Publié le :

Mardi 18 Juin 2019 - 11:03

Mise à jour :

Mardi 18 Juin 2019 - 11:06
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Interrogé sur la question de l'immigration ce mardi 18, Guillaume Peltier a dénoncé le bilan d'Emmanuel Macron, mais aussi concédé que la droite avait "failli" lorsqu'elle était au pouvoir. Il a proposé plusieurs mesures pour mettre fin à "l'immigration sociale".  

Guillaume Peltier se prépare-t-il à réformer la ligne politique des Républicains? Il reconnaît en tout cas "réfléchir" à être candidat à la présidence du parti laissée vacante par Laurent Wauquiez. A 42 ans, celui qui a incarné avec d'autre la droite "décomplexée" des années Sarkozy, devenue la ligne "dure" du parti, n'hésite plus à marquer une différence idéologique avec la ligne traditionnelle de la droite qu'il appelle celle de "ses aînées". Une différence qu'il a illustré sur le sujet de l'immigration ce mardi 18.

Alors qu'il dénonçait sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin le bilan d'Emmanuel Macron sur l'immigration, accusant le gouvernement de ne pas avoir "le courage de reconduire à la frontière", le présentateur lui a fait que la droite n'avait "pas fait mieux" lorsqu'elle était au pouvoir.

"Je ne suis pas comptable des erreurs du passé. Je me suis engagé sur mon nom parce que je considère que les propositions que nous sommes en train d'élaborer sont meilleures que celles qui ont été présentées par nos aînés. Et qu'il faut donc tout changer, que la droite, ici ou là,  dans le temps passé, a failli".

Voir: Immigration - Castaner relance le débat sur des quotas

"Il y a une autre politique possible (…) entre Monsieur Macron qui propose juste de répartir les migrants sur le territoire européen et une Madame Le Pen qui refuse par principe à toute immigration".  

Renouvelant l'idée d'examiner les demandes d'asile au-delà des frontières de l'Europe, il a dénoncé "l'immigration sociale", comprendre les migrants qui viendraient en France uniquement pour profiter des aides sociales. Nicolas Sarkozy parlait en 2014 de "tourisme des droit sociaux".

Guillaume Peltier a notamment proposé "que toutes les aides sociales soient conditionnées à trois ans de travail et de résidence sur le territoire national".

Il a également plaidé pour un "grand Plan Marshall" pour l'Afrique, financé par une taxe sur les transactions financières, en échange d'un contrôle de l'immigration.

Lire aussi:

Extrême droite: le RN réactive la "droite populaire" pour séduire à LR

"400.000 clandestins" en Seine-Saint-Denis selon Jordan Bardella, vraiment? (vidéo)

Guillaume Peltier a dénoncé un gouvernement qui "n'a pas le courage de reconduire à la frontière".


Commentaires

-