Impôts: Bruno Le Roux annonce le prélèvement à la source d'ici 2017

Sous ce quinquennat

Impôts: Bruno Le Roux annonce le prélèvement à la source d'ici 2017

Publié le :

Dimanche 24 Mai 2015 - 15:41

Mise à jour :

Dimanche 24 Mai 2015 - 15:58
Bruno Le Roux annonce la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, avant 2017. Celui-ci devrait être le prélude à une grande réforme fiscale, qui ne pourra se faire que si la gauche remporte la présidentielle de 2017.
©Witt/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Si le gouvernement avait annoncé cette semaine qu'il souhaitait se diriger vers un prélèvement de l'impôt à la source par la voix de son porte-parole Stéphane Le Foll, ce dernier n'avait pas encore fixé d'échéance pour cette mesure somme toute polémique. C'est désormais chose faite. Le patron des députés PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, s'est acquitté de cette tâche ce dimanche.

Le président du groupe socialiste, invité du Grand rendez-vous Europe 1/Le Monde/i>Télé, a annoncé qu'il y avait "une période de trois ou quatre ans sur laquelle il faut étaler cette réforme de prélèvement à la source. Mais oui, avant la fin du quinquennat, elle aura été commencée". Et d'ajouter: "bien entendu, le prélèvement à la source doit être le préalable de la grande réforme fiscale qui doit avoir lieu au début d'un quinquennat, pas à la fin d'un quinquennat"

"Il y a dans notre parti, dans notre motion (celle défendue par Jean-Christophe Cambadélis pour le congrès du PS, NDLR), l'envie d'aller beaucoup plus loin en matière de justice fiscale, même si nous avons fait beaucoup depuis le début du quinquennat", a fait valoir le député de Seine-Saint-Denis. Selon lui, "il faut aller encore plus loin sur la progressivité de l'impôt". 

François Hollande avait déjà abordé le sujet lors d'un discours prononcé à Carcassonne (Aude) mardi 19. Néanmoins, au-delà des difficultés techniques du passage d'un système à l'autre et des inévitables imbroglios liés (quid du report des déductions fiscales, par exemple?), se pose enfin la question de la confidentialité. Car la retenue à la source serait nécessairement gérée par les entreprises, qui disposeraient alors de nombreuses informations sur la situation fiscale de leurs employés, voire même de leurs conjoints.

 

Bruno Le Roux annonce l'application du prélèvement à la source des impôts avant la fin du quinquennat.

Commentaires

-