Islam de France: Chevènement pas encore nommé, sa démission déjà réclamée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Islam de France: Chevènement pas encore nommé, sa démission déjà réclamée

Publié le 30/08/2016 à 09:45 - Mise à jour à 10:00
©Patrick Kovarik/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jean-Pierre Chevènement, dont Bernard Cazeneuve a confirmé officiellement lundi qu'il va être nommé à la tête de la future Fondation pour l'islam de France, est sous le feu des critiques. Attaques en règle et même appels à sa démission, ou plutôt "non nomination": le "Che" est la cible d'accusations bâties sur des propos maladroits et polémiques. Mais souvent tronqués.

Comme l'original, le "Che" n'a pas que des admirateurs. Alors qu'il n'a pas encore pris ses fonctions à la tête de la future Fondation pour l'islam de France, annoncée par François Hollande au lendemain de l'attentat sanglant du 14 juillet à Nice, Jean-Pierre Chevènement est déjà très critiqué. Les appels, et même une pétition, réclamant la démission de celui dont Bernard Cazeneuve a confirmé officiellement lundi 29 qu'il a été choisi pour présider l'instance fleurissent ainsi. La faute à des prises de position qui sont parfois très mal passées.

Saint-Denis, la grande ville du 93, compterait ainsi "135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu", a déclaré toujours lundi l'ancien (multiple) ministre sur France Inter. Sous entendu, selon les élus du département: la nationalité française y serait supplantée, presque remplacée... "Proprement scandaleux et raciste", selon le député socialiste Mathieu Hanotin, qui a lancé une pétition en ligne pour réclamer au président de renoncer à nommer Chevènement à la tête de la Fondation pour l'islam de France.

Le sénateur du Territoire de Belfort a également été sous le feu des critiques, ou des railleries, lorsqu'il a appelé les musulmans vivant en France à la "discrétion" dans l'affichage de leur foi, mi-août. Ou encore lorsqu'il a affirmé: "moi, je connais bien le monde musulman, je suis allé au Caire, à Alger il y a quarante ans ou cinquante ans". "Paternalisme!", propos "colonialistes!" ont clamé en chœur ses détracteurs.

Sauf que si la première sortie de l'ancien ministre est pour le moins sulfureuse, ces deux sentences doivent être lues à la lumière des précisions qui les accompagnent, mais qui ont été tronquées. "Ce conseil s’adresse dans mon esprit à toutes les religions en vertu de la laïcité", a dit ainsi Chevènement dans son appel à la discrétion, ce qui balaye les accusations d'islamophobie.

Quant à la seconde phrase, elle était en réalité un extrait d'une analyse plus approfondie, qui reste contestable mais que partagent un certain nombre de spécialistes. La voici en intégralité: "Je connais bien le monde musulman, je suis allé au Caire, à Alger il y a quarante ans ou cinquante ans (...) la plupart des femmes ne portaient pas le voile. Il y a une tendance de fond qui correspond à ce qu’il faut bien appeler la montée du fondamentalisme religieux. (…) Tout ça, ça traduit quelque chose qui se répercute aussi dans nos cités". Tout de suite moins polémique, et plus profond.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Je connais bien le monde musulman, je suis allé au Caire, à Alger", a déclaré lundi Jean-Pierre Chevènement, s'attirant les foudres (et moqueries) des internautes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-