Jack Lang: ouverture d'une enquête pour les 200.000 euros de costumes offerts

Jack Lang: ouverture d'une enquête pour les 200.000 euros de costumes offerts

Publié le 03/05/2019 à 08:02
© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "abus de biens sociaux" après les révélations de L'Obs concernant de généreux cadeaux offerts à Jack Lang. Entre 2013 et 2018, l'ancien ministre de la Culture et de l'Education nationale aurait reçu pour 200.000 euros de costumes.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "abus de biens sociaux" le 12 mars dernier et a confié les investigations à la brigade financière afin de faire toute la lumière sur l'affaire Jack Lang.

L'ancien ministre de la Culture et de l'Education nationale a reçu pour 200.000 euros de costumes (de marque Smalto) en cadeaux entre 2013 et 2018. C'est L'Obs qui a révélé cette information début mars.

Information confirmée par Me Laurent Merlet, l'avocat de Jack Lang, qui a assuré d'abord que ces cadeaux généreux avaient été à l'initiative du créateur Francesco Smalto (mort en 2015), et ensuite qu'il n'y avait jamais eu aucune contrepartie de la part de son client.

Le conseil avait même déclaré que Monsieur Smalto n'était pas le seul à avoir fait ce type de cadeaux à Jack Lang. Le couturier Thierry Mugler lui avait offert des vêtements par le passé. Et notamment quand il était ministre de la Culture dans les années 80, la fameuse veste à col Mao qui avait fait scandale à l'Assemblée Nationale et avait été offerte ensuite au Musée de la mode.

Lire ici: Jack Lang a reçu des costumes Smalto pour 200.000 euros, révèle L'Obs, "sans contrepartie" selon son avocat

La brigade financière va donc devoir déterminer si les dons de la marque Smalto (195.600 euros de costumes très exactement) à Jack Lang constituent un délit.

Ce qui pourrait poser problème, c'est que ces premiers cadeaux remonteraient en réalité au début des années 2000, quand l'actuel président de l’Institut du monde arabe était député du Pas-de-Calais (de 2002 à 2012), et sont donc poursuivis jusqu'en 2018 comme l'a confirmé son avocat. Il aurait donc dû les déclarer à l'Assemblée nationale, comme l'exige le règlement depuis avril 2011 pour tous les dons ou autres avantages de plus de 150 euros.

Voir aussi:

Fillon: "J'ai eu tort d'accepter" les costumes, "je les ai rendus"

François Fillon a rendu les bons costumes à l'avocat Robert Bourgi

Emmanuel Macron opte pour des costumes "made in France"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "abus de biens sociaux" concernant Jack Lang et ses 200.000 euros de costumes offerts.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-