"Je fonce et j'écrase toute cette merde": l'appel à la violence islamophobe d'un élu du Pontet

"Je fonce et j'écrase toute cette merde": l'appel à la violence islamophobe d'un élu du Pontet

Publié le 08/08/2019 à 10:41 - Mise à jour à 10:51
© Joël SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Christian Rippert, ancien élu du Rassemblement national de la ville du Pontet, s'est livré à un appel au meurtre sur son compte Facebook fin juillet. En commentaire d'une publication montrant des musulmans en train de prier dans la rue, il avait écrit "je fonce et j'écrase toute cette merde"

 

Les propos tenus par le conseiller municipal du Pontet sont d'une rare violence. Christian Rippert, ancien élu du Rassemblement national qui fait toujours partie de la majorité dans la ville du Vaucluse, s'est fendu d'un commentaire relevant de l'appel à la violence et de l'apologie du terrorisme sur Facebook, le 29 juillet dernier.

En commentaire de deux photos, l'une montrant un camion et l'autre des fidèles musulmans pratiquant une prière dans la rue, accompagnée de la légende suivante: "Tu es au volant de ce camion, tout d'un coup tu arrives dans une petite ruelle étroite et tu vois ça", le conseiller municipal a écrit: "Je fonce et j'écrase toute cette merde". A noter que les autres commentaires des internautes sous cette publication sont du même acabit.

Comme le rapporte France Bleu Vaucluse, l'affaire embarrasse la mairie RN du Pontet dont le standard "ne cesse de sonner". "Christian Rippert les a tenus à partir de son compte Facebook personnel et dans le cadre de sa vie privée", a expliqué Joris Hébrard, le maire du Pontet qui "ne cautionne en aucune manière ce commentaire" qu'il a jugé "stupide". L'édile a ajouté que son conseiller municipal avait été convoqué pour s'expliquer.

Lire aussi – Marlène Schiappa "réfléchit pendant qu'elle suce", le dérapage d'un élu RN

Eric Moustaqil, président de SOS Racisme dans le Vaucluse, a fait savoir à la radio qu'une plainte va être déposée contre l'élu. "Que chacun prenne ses responsabilités : cet élu doit démissionner pour une question de probité. La justice, elle, doit sanctionner cet appel à la haine raciale, et je lui fais confiance en tant que républicain et laïc", a-t-il précisé.

Jointe par France Bleu, la direction du Rassemblement national dans le département a fait savoir que Christian Rippert n'appartenait plus au parti de Marine Le Pen depuis 2017.

Voir:

Décès du maire de Signes: le dérapage raciste d'une élue d'extrême-droite

Insultes racistes contre un policier: un militant d'extrême droite condamné

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Christian Rippert, ancien élu du Rassemblement national de la ville du Pontet, s'est livré à un appel au meurtre sur son compte Facebook.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-