Jean-Luc Mélenchon pourrait être suspendu de la franc-maçonnerie

Jean-Luc Mélenchon pourrait être suspendu de la franc-maçonnerie

Publié le :

Lundi 29 Octobre 2018 - 17:30

Mise à jour :

Lundi 29 Octobre 2018 - 17:47
© FREDERICK FLORIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jean-Luc Mélenchon pourrait être suspendu par les francs-maçons. Le leader insoumis, membre du Grand Orient de France, est sous la menace d'une procédure "rare" qui a été ouverte à son encontre.

Les excès de Jean-Luc Mélenchon pourraient lui coûter sa place au sein du Grand Orient de France. En effet, le leader de la France insoumise est sous le coup d'une procédure interne qui pourrait aboutir à sa suspension de la plus ancienne obédience maçonnique française.

Selon le journal L'Express, qui révèle l'information, le conseil de l'Ordre du Grand Orient a en effet demandé à sa justice interne de suspendre de manière temporaire Jean-Luc Mélenchon, franc-maçon depuis longtemps. En cause, l'ouverture d'une enquête préliminaire visant le député des Bouches-du-Rhône pour "actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire et violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Lire aussi - Perquisition chez Mélenchon et la FI: enquête ouverte pour "menace" et "violences sur personne dépositaires de l'autorité publique"

La justice s'était saisie en raison de l'attitude du leader insoumis en marge de la perquisition du mardi 16 dans les locaux de son parti rue de Dunkerque à Paris. Arrivé au siège de la FI après avoir vu son propre appartement perquisitionné, il avait tout d'abord "forcé" la porte avant de pousser sèchement contre le mur le procureur de la République. Rappelé à l'ordre par un policier, le leader de FI s'est emporté: "Allez, touche-moi pour voir!" a-t-il lancé avant de continuer à vitupérer contre le procureur.

Les perquisitions avaient été menées dans le cadre des enquêtes sur les comptes de campagne du candidat Mélenchon en 2017 et sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires européens, rémunérés par des fonds publics de Bruxelles alors qu'ils sont suspectés d'avoir travaillé en réalité pour le parti de Jean-Luc Mélenchon.

Selon l'hebdomadaire, une quarantaine de frères ont fait pression sur la direction du Grand Orient pour que le "cas" Mélenchon soit examiné malgré l'opposition de certains. "Après débat, la décision de saisine de la justice maçonnique a été prise à une écrasante majorité de 30 voix contre trois", précise L'Express qui ajoute que "les juges internes au Grand Orient devraient se réunir dans environ deux mois, l'intéressé visé par la demande de suspension ayant été invité à présenter sa défense".

Voir:

Enquête contre LFI: "Le coupable du coup-monté est à l'Elysée" accuse Mélenchon

La colère de Mélenchon pourrait l'aider dans sa stratégie "dégagiste"

Enquêtes Mélenchon: les avocats de la France insoumise veulent un juge d'instruction

Jean-Luc Mélenchon pourrait être suspendu par les francs-maçons.


Commentaires

-