Jean-Luc Mélenchon vraiment pas impliqué dans Le Média?

Relecture

Jean-Luc Mélenchon vraiment pas impliqué dans Le Média?

Publié le :

Jeudi 22 Mars 2018 - 17:25

Mise à jour :

Jeudi 22 Mars 2018 - 17:31
Un message de Sophia Chikirou révélé ce jeudi confirme que Jean-Luc Mélenchon s'implique bien dans Le Média, la webtélé lancée en janvier dernier. Il a en tout cas "relu" le manifeste fondateur avant qu'il soit envoyé aux signataires.
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Média ne devait pas être "une télé-Mélenchon", pourtant c'est bien le patron de la France insoumise qui a "relu" le manifeste fondateur de la webtélé, publié en septembre dernier par Le Monde.

C'est ce qu'affirme Le Point ce jeudi 22 en dévoilant un message envoyé par Sophia Chikirou à ses futurs collègues le 11 septembre dernier.

A voir aussi: Sophia Chikirou à France Soir - "Le Média n'est pas l'organe de propagande de la France insoumise"

"Voici le texte du manifeste: relu par JLM, vous pouvez m'envoyer vos corrections avant demain matin. Et demain on démarre la quête des signataires", était-il écrit dans ce message envoyé via l'application Telegram quelques jours avant que le texte prônant l'indépendance ne soit signé par une cinquantaine de personnalités.

Pourtant Sophia Chikirou, qui dirigeait la communication du candidat lors de l'élection présidentielle et qui est aujourd'hui directrice générale du Média, avait affirmé à France-Soir que la webtélé n'était pas "l'organe de propagande de la France insoumise".

Mais c'est pourtant le chef de file du parti qui a "relu" le manifeste fondateur du média se voulant citoyen et surtout indépendant.

A lire aussi: Le Média - 10 personnalités dont Filippetti et Morel se désolidarisent de la chaîne proche des Insoumis

Le Média a subi quelques déconvenues ces derniers temps et après le licenciement de sa présentatrice Aude Rossigneux. Elle avait pointé du doigt la "brutalité" de son éviction survenue seulement un mois après le lancement de la webtélé.

Cette "brutalité" était selon elle "pas exactement conforme à l’idée que chacun se fait d’un «management» de gauche. Une brutalité qui serait peut-être un sujet pour Le Média si elle était le fait d’un Bolloré…".

A la suite de cette première polémique, de nombreux signataires du manifeste publié par Le Monde se sont rétractés. Au total, dix personnalités comme François Morel, Aurélie Filippetti ou encore Noël Mamère avaient finalement expliqué que Le Média "ne (répondait) plus, à (leurs) yeux, à la promesse initiale, ni sur le fond ni sur la forme".

Jean-Luc Mélenchon est plus impliqué dans Le Média que ce qu'ont voulu faire entendre ses dirigeants.

Commentaires

-