Jean-Marie Le Pen assure que Marine Le Pen "se trompe"

Jean-Marie Le Pen assure que Marine Le Pen "se trompe"

Publié le :

Jeudi 02 Avril 2015 - 09:26

Mise à jour :

Jeudi 02 Avril 2015 - 15:10
©Claude Paris/AP/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Jean-Marie Le Pen était l'invité de RMC et BFMTV ce jeudi matin. Le président d'honneur du Front national est notamment revenu sur les résultats de son parti aux élections régionales mais aussi, largement, sur ses désaccords avec sa fille Marine Le Pen.

Un acharnement de la justice contre Nicolas Sarkozy?

"Il y a quand même beaucoup d'affaires autour de Nicolas Sarkozy. Que le parquet y mette une certaine bonne volonté, oui, mais qu'il soit témoin assisté et non mis en examen est un coup de chapeau à son statut d'ancien président. C'est très bien".

 

Que vont faire les élus FN au troisième tour des départementales?

"Ils vont rester sur leur quant à soi et ne participerons pas à l'élection de tel ou tel. C'est la consigne qui leur a été donnée".

 

Un maire UMP compare le FN aux Nazis

"Je lui ai attribué le +prix du connard+ (sic) car ces déclarations sont stupides. On se sert de ça depuis la guerre mondiale quand on n'a rien à reprocher à quelqu'un".

 

Ses déclarations sur le "point de détail" de l'histoire qu'auraient été les chambres à gaz

"Je ne regrette pas, ce que j'ai dit correspond à ma pensée: que les chambres à gaz sont un détail de l'histoire de la guerre, à moins d'admettre que la guerre soit un détail des chambres à gaz. Je maintiens ces propos, c'est une vérité qui ne devrait choquer personne".

 

Pourquoi le FN fait-il peur?

"Car il a été diabolisé et continue de l'être. Messieurs Valls et Sarkozy ont parlé en termes haineux du FN qui est un mouvement démocratique et républicain à qui on ne peut faire aucun reproche. On essaye de faire croire que les patriotes tentent d'instaurer un état totalitaire".

"Ceux qui ne votent pas FN sont le plus souvent pas patriotes".

 

Le FN ne dirigera aucun département

"Nous avons terminé en tête de tous les partis contrairement à l'opération d'enfumage menée le soir de l'élection, c'est bien le FN qui est en tête".

 

Pourtant aucun département gouverné par le FN

"Cela tient à un système électoral basé sur la complicité du PS et de l'UMP".

"Je pense que sans un Etat fort la France ne s'arrachera pas à une décadence qui lui assurée par l'alternance PS et UMP".

 

La retraite à 60 ans, l'augmentation du SMIC… le programme du FN ressemble à celui de Jean-Luc Mélenchon

"Ce n'est ni Mélenchon ni communiste. Le FN n'est ni de gauche ni de droite".

"Je ne suis pas toujours d'accord (avec ce que fait Marine Le Pen, NDLR), notamment en matière de communication".

"Je ne me suis pas réjoui de la victoire de Syriza, ou alors parce que c'était un coup de pied au fesses de Bruxelles".

 

Le premier tour, une barrière infranchissable pour le FN?

"Seul, oui. Mais le temps viendra".

"Les partis qui refusent de s'allier à nous sont ceux responsables de notre situation catastrophique. Nous ne voulons pas nous allier avec eux".

"Nous construisons la victoire de Marine Le Pen en 2017 par une pyramide faite de strates victorieuses".

 

Candidat aux régionales?

"Je serai tête de liste en PACA".

 

Les dérapages des candidats FN aux départementales

"Ils sont moins nombreux que le nombre d'élus socialistes ou UMP condamnés pour des exactions, vols, escroqueries. Là ce sont des paroles".

"Ils répondront devant la commission de discipline qui va juger".

"Si c'est mérité, ils seront sanctionnés".

 

Le buraliste de Lavaur condamné

"Cette décision me choque".

"Je trouve choquant qu'il (le buraliste, NDLR) soit condamné alors qu'il était en état de légitime défense".

"Depuis des années la notion de légitime défense a été vidée de sa substance, ce qui a privé de sécurité les citoyens. Chacun doit pouvoir de se défendre ainsi que sa famille chez lui".

"Si on est désarmé face à des gens armés, on est un mouton à l'abattoir. Il faut être en mesure de se défendre".

"La première des missions d'un homme est de défendre sa vie, celle des siens, sa famille et son bien. L'entrée de nuit dans une maison doit mettre en péril de mort ceux qui le font. Ils n'ont qu'à rester chez eux".

 

Marine Le Pen estime que les "polémiques" qu'il (Jean-Marie Le Pen, NDLR) provoque "empêchent de parler du fond"

"Elle se trompe. Nous avons une divergence d'analyse sérieuse".

"La pire manière de combattre un adversaire politique est le silence. Si on n'en parle pas, il est mort, n'existe pas. Or par chance nos adversaires nous ont attaqués, ce qui nous a permis de nous défendre, d'exposer nos idées, de saisir l'opinion".

 

Marine Le Pen ajoute: "Le Pen a gardé des réflexes de contestataire, nous sommes devenu un parti de gouvernement"

"Ce n'est pas encore le cas, nous restons encore largement contestataire. Nous ne serons au pouvoir que quand elle aura été élue".

"Je pense que ce sont les polémiques imposées par nos adversaires qui nous ont permis d'exister".

 

"Nous construisons la victoire de Marine Le Pen en 2017", a expliqué Jean-Marie Le Pen.


Commentaires

-