Jeux olympiques 2024: Anne Hidalgo tempère

Jeux olympiques 2024: Anne Hidalgo tempère

Publié le :

Vendredi 07 Novembre 2014 - 15:43

Mise à jour :

Vendredi 07 Novembre 2014 - 17:12
Si François Hollande est favorable à la tenue des Jeux de 2024 à Paris, Anne Hidalgo, maire de la capitale, ne semble pas partager un enthousiasme aussi franc que le chef de l'Etat.
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé ce vendredi lors d'une conférence ce presse que la décision sur la candidature de la capitale au Jeux olympiques de 2024, à laquelle le Chef de l'Etat François Hollande est favorable, ne serait pas prise avant le mois de janvier.

"Je voudrais vous dire que rien ni personne ne me fera changer de calendrier et de méthode, en ce qui concerne notamment la candidature de Paris aux Jeux olympiques", a dit la maire de Paris.

"Si nous voulons l'emporter, que ce soit en 2024 ou en 2028, il faut une méthode très rigoureuse", a-t-elle précisé. "Il faut se poser les bonnes questions avant de s'engager. (Il ne) faut pas de décisions hâtives prises sous le coup de l'émotion". 

Lors de son intervention sur TF1 et RTL jeudi 6, François Hollande s'est déclaré "favorable" à une candidature de Paris aux Jeux olympiques 2024. "Je suis favorable à ce que la ville de Paris, si elle le décide, présente sa candidature pour les Jeux Olympiques (de 2024)", a affirmé le chef de l'Etat. "C'est très important parce que ça sera un moment de ferveur et surtout ça fera plein d'équipements avant, plein d'emplois, plein d'industries qui pourront se montrer".

Philippe Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a réagi aux propos de la maire de Pairs sur RTL en expliquant au "la position d'Anne Hidalgo est tout à fait respectable, je dirais même qu'elle est logique. La candidature doit être portée par une ville mais aussi par le mouvement sportif (…). On est dans la continuité de cette capacité de notre pays à accueillir les très grands évènements planétaires"'.

Anne Hidalgo modère la position de François Hollande sur les Jeux olympiques de 2024.


Commentaires

-