Journalistes bousculés par les gilets jaunes: les propos de Sophia Chikirou choquent

Journalistes bousculés par les gilets jaunes: les propos de Sophia Chikirou choquent

Publié le 27/11/2018 à 09:57 - Mise à jour à 11:05
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Sophia Chikirou, communicante de la France insoumise, a provoqué une vive polémique en commentant sur Facebook la tentative d'agression de journalistes qui couvraient la manifestation des gilets jaunes samedi.

Depuis les perquisitions menées mi-octobre chez Jean-Luc Mélenchon et au siège de La France Insoumise (perquisitions relatives aux comptes de campagne de 2017), le désamour profond de Sophia Chikirou -communicante du parti- pour les médias est criant. Elle n'hésite pas à les critiquer sur les réseaux sociaux. Mais les propos qu'elle a tenus lundi 26 sur Facebook à l'encontre de certains journalistes ont choqué, même parmi ses soutiens.

La conseillère en communication a commenté la tentative d'agression dont ont été victimes des journalistes qui couvraient samedi 24 la manifestation des gilets jaunes à Toulouse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'a pas été tendre avec eux, et avec la presse en général.

"Je ne parviens pas à ressentir de compassion sincère pour ces journalistes. Leur niveau de corruption mentale, leurs mensonges et la désinformation qu’ils nous imposent, sont autant d’éléments qui justifient la colère", a-t-elle ainsi écrit sur son compte Facebook.

Lire aussi: Gilets jaunes - "impact sévère" sur le commerce, des mesures de soutien annoncées

Sophia Chikirou va même plus loin et estime que désormais pour s'informer, il faut mieux consulter les réseaux sociaux que les médias.

"Pour s’informer désormais, les réseaux sociaux sont plus sûrs. J’y ai trouvé des images fortes, de tout le pays, j’y ai vu des commentaires censés de toute sorte de gens", a-t-elle déclaré.

En clôture de son message au vitriol, elle accuse aussi les journalistes de "se victimiser" et donne des conseils aux sympathisants FI à ce sujet: "Ne les lynchez pas: ne leur parlez pas, ne les lisez pas et ne les regardez pas".

De nombreux journalistes ont souligné sur les réseaux sociaux la dangerosité de tels propos. Et même sous le post Facebook de Sophia Chikirou, certains de ses abonnés l'on désavouée. "Vous partez complètement en vrille", "vous êtes sur une pente dangereux" ou encore "consternant", ont commenté des internautes.

Et aussi:

Gilets jaunes, loi énergie: Macron présente une "stratégie" à double détente

Info FS- La délégation "officielle" des Gilets Jaunes est "autoproclamée" selon un important mouvement régional

Gilets jaunes: le polémique Benjamin Cauchy quitte le mouvement

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les propos de Sophia Chikirou, sur des journalistes bousculés par des gilets jaunes samedi, ont choqué.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-