La députée LREM Aurore Bergé menacée de mort (photo)

La députée LREM Aurore Bergé menacée de mort (photo)

Publié le :

Mardi 08 Janvier 2019 - 08:00

Mise à jour :

Mardi 08 Janvier 2019 - 08:01
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines, a révélé lundi le contenu d'une lettre de menaces qu'elle a reçue à l'Assemblée nationale. L'auteur du courrier, à l'orthographe plus que douteux, y fait part de son intention de la "décapiter".

La porte-parole du groupe LREM Aurore Bergé a révélé lundi 7 sur son compte Twitter le contenu terrifiant d'une lettre de menaces de mort, qu'elle a reçue directement à son bureau à l'Assemblée nationale.

La députée des Yvelines assure dans son tweet que ce n'est pas la première fois qu'elle reçoit un courrier de ce type. Mais elle a visiblement décidé de partager celui-là car il était particulièrement violent.

"Un nouveau courrier de menaces. Avec une originalité terrifiante dans les sévices que l'on souhaite m'infliger", a-t-elle ainsi écrit.

L'auteur de cette lettre, rédigée au marqueur noir, en lettres capitales et dans une orthographe plus que douteux, accuse Aurore Bergé de "trop parler", promet de lui "faire la ch**te au fer chaud" avant de la "décapiter".

Lire aussi: un député LREM ciblé par une lettre raciste le menaçant de mort

Sur BFM Business, la députée a confié qu'elle faisait face à ce type de menaces au quotidien: "J'ai reçu des menaces de mort, des menaces de viol. C'est quasiment quotidien. (...) Je ne parle même pas des réseaux sociaux qui sont devenus une poubelle extraordinaire, qui permet à n'importe qui sous couvert d'anonymat de pouvoir répandre sa haine".

Sous son tweet, Aurore Bergé a reçu des dizaines de messages de soutien d'autres personnalités politiques mais aussi d'internautes qui reconnaissent ne pas forcément partager ses idées mais s'offusquent de la violence de cette lettre de menaces.

Et aussi:

La maison d'une députée LREM murée, elle accuse les Gilets jaunes (photos)

Stanislas Guerini (LREM) veut un fichier qui recense les casseurs

Contrôle des chômeurs: Bergé (LREM) assume des sanctions plus dures dans une "logique de justice"

La députée LREM Aurore Bergé a reçu une lettre de menaces de mort directement à son bureau à l'Assemblée nationale.


Commentaires

-