La députée LREM Sonia Krimi priée "de la boucler" en réunion de groupe

La députée LREM Sonia Krimi priée "de la boucler" en réunion de groupe

Publié le 20/06/2018 à 12:33 - Mise à jour à 12:50
© Patrick KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Sonia Krimi, députée LREM de la Manche, a eu maille à partir avec ses petits camarades de la majorité lors d'une réunion de groupe selon "Le Canard enchaîné". Alors qu'elle souhaitait évoquée la détresse des migrants de "L'Aquarius", une de ses collègues lui a intimé l'ordre de "la boucler".

Visiblement l'ambiance n'est pas toujours au beau fixe dans les réunions du groupe parlementaire LREM à l'Assemblée nationale. Sonia Krimi, élue dans la 4e circonscription de la Manche, se serait fait ainsi vertement tancée par ses collègues à cause de sa propension à évoquer des sujets qui fâchent.

Selon Le Canard enchaîné de ce mercredi 20, la députée, qui a récemment exprimé son malaise sur le fait que la France ne propose pas d'accueillir L'Aquarius et les 629 migrants à son bord, aurait évoqué la situation du navire en détresse le 12 juin dernier lors d'une réunion de groupe. 

Voir - Sonia Krimi, une "voix cash" chez les marcheurs, sur "le fil du rasoir"

Sauf que voilà, d'après le palmipède, la rencontre des députés de la majorité de ce jour était consacrée à une audition sur la réforme constitutionnelle à l'initiative du président du groupe Richard Ferrand. Hors de question pour le vice-président Gilles Le Gendre qui dirige la réunion d'évoquer la situation de L'Aquarius.

"On est encore sur les textes à venir en débat. Ce n'est pas le moment que tu prennes la parole", a-t-il lancé à Sonia Krimi. L'admonestation ne s'est pas arrêtée là puisque la députée de Paris Anne-Christine Lang s'est montré encore plus véhémente: "Tu la boucles! Tu t'assois, et, si tu n'es pas contente, tu n'as qu'à tweeter!".

Lire aussi - L'Aquarius: l'odyssée de 629 migrants face au bras de fer européen 

Sonia Krimi avait déjà fait parlé d'elle lors de l'adoption de la loi asile et immigration lors du vote de  laquelle elle avait choisi de s'abstenir. Lors de la crise de L'Aquarius, elle n'avait pas hésité à confier à la presse se sentir "très très mal à l'aise" vis-à-vis de la position de l’exécutif. "On laisse errer 629 femmes. Avec 13 mineurs, 7 femmes enceintes et on dit, alors c’est la responsabilité de qui? On va voir ensemble, attendez on va vérifier, c’est le port, c’est pas le port… Mais on est où là? On est où? On les accueille, point!", s'était-elle indignée dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Sonia Krimi souhaitait évoquée la détresse des migrants de "L'Aquarius", une de ses collègues lui a intimé l'ordre de "la boucler".

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-