La France replonge en état d’urgence sanitaire : ce que ça change

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La France replonge en état d’urgence sanitaire : ce que ça change

Publié le 16/10/2020 à 14:42
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Ce vendredi à minuit, l’état d’urgence sanitaire entre en vigueur sur tout le territoire, pour une durée minimale d’un mois. 
 
Prévu par le Code de la santé publique, il se définit comme « une mesure exceptionnelle pouvant être décidée en cas de catastrophe sanitaire mettant en péril la santé de la population ». 
 
La France a déjà vécu en état d’urgence sanitaire entre le 23 mars et le 10 juillet (hors Guyane et Mayotte), et c’est donc reparti pour au moins quatre semaines. Au bout d’un mois en effet, sa prolongation devra être autorisée par la loi – ce qui explique que l’on parle de quatre ou six semaines pour le couvre-feu. 
 
Le décret d’instauration de cet état d’urgence sanitaire (composé de deux petits articles) est paru au Journal Officiel du 15 octobre, précisant, d’une part que les données scientifiques qui l’ont motivé seront rendues publiques, d’autre part que seront prises « des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu ». 
 
Pouvoirs renforcés
 
Car l’état d’urgence sanitaire se traduit avant tout par un renforcement des pouvoirs de l’exécutif, qui peut gouverner par décret sans en passer par le parlement. 
Ainsi le premier ministre est-il en droit de prendre des mesures (« proportionnées ») de trois types :
 
  • Limitation de la liberté d’aller et venir, de la liberté d’entreprendre et de la liberté de réunion
  • Réquisition de tous biens et services nécessaires
  • Mesures temporaires de contrôle des prix
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le couvre-feu ne peut être déclaré que dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-