La ministre des Transports veut faire payer les poids lourds mais dit non à l'écotaxe

La ministre des Transports veut faire payer les poids lourds mais dit non à l'écotaxe

Publié le :

Mercredi 05 Juillet 2017 - 17:49

Mise à jour :

Mercredi 05 Juillet 2017 - 17:54
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé dans un entretien aux "Echos" vouloir faire payer les camions sur certaines routes nationales, affirmant toutefois qu'il n'était pas question de rétablir l'écotaxe. L'objectif: financer l'entretien du réseau routier.

Elle souhaite prendre les choses en main. Dans un entretien accordé aux Echos ce mercredi 5, la ministre des Transports Elisabeth Borne a expliqué vouloir faire payer les poids lourds sur certaines routes nationales afin de financer l'entretien du réseau routier. "Nous ne pouvons pas poursuivre une politique des transports faite de promesses non financées, comme ce fut le cas ces dernières années", a-t-elle expliqué.

Toutefois, il n'est pas question de rétablir l'écotaxe, abandonné par le précédent gouvernement. Pour rappel, cette mesure avait été votée en 2009 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy avant d'être suspendue en octobre 2014 par l'exécutif face à la fronde des "bonnets rouges" bretons.  Elle avait ensuite été enterrée définitivement par Ségolène Royal lorsqu'elle était ministre de l'Environnement. 

Au cours de cette interview, la ministre des Transports a donc évoqué plusieurs pistes pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat. Elle a notamment rappelé que"certaines régions sont volontaires pour lancer des expérimentations et d'autres demandent à pouvoir créer, comme l'a fait le Grand Paris (en 2011), une taxe spécifique dédiée aux besoins en équipement". En parallèle, elle a également évoqué la possibilité de mettre en place des péages sur certaines sections de routes nationales "sans pénaliser les déplacements de proximité à l'instar de ce qui a été fait dans les Landes".

L'objectif pour l'Etat est de trouver un moyen de récolter les ressources nécessaires afin de financer les "près de 10 milliards d'euros de projets d'infrastructures annoncés".

La ministre des Transports Elisabeth Borne a expliqué ne pas vouloir rétablir l'écotaxe.


Commentaires

-