La permanence du député Bruno Studer (LREM) dégradée par des tags racistes et antisémites (photo)

La permanence du député Bruno Studer (LREM) dégradée par des tags racistes et antisémites (photo)

Publié le :

Jeudi 10 Janvier 2019 - 11:20

Mise à jour :

Jeudi 10 Janvier 2019 - 11:32
©Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Des tags homophobes, racistes et antisémites ont été inscrits dans la nuit de mercredi à ce jeudi sur la façade de la permanence du député LREM Bruno Studer à Schiltigheim. L'élu a déposé plainte.

Des insultes et des messages d'une rare violence ont été tagués dans la nuit de mercredi 9 à ce jeudi 10 sur la permanence du député du Bas-Rhin Bruno Studer située rue du Brochet à Schiltigheim. Inscrits à la bombe de peinture, les tags homophobes, racistes et antisémites visent Emmanuel Macron et la République en marche. Des croix celtiques, un des symboles les plus utilisés par les groupes d'extrême droite à travers le monde, ont également été tracés sur la façade.

"Macron pute à juifs", "LREM = Génocide des Blancs", "Stop immigré" ou encore "L'Alsace résiste" ont notamment été écrit par le ou les auteurs de cette dégradation.

Joint par France-Soir, le député Bruno Studer a dénoncé des dégradations qui s’inscrivent dans un climat de violence et de grande hostilité envers "les personnes qui font de la politique de façon démocratique". L'élu a jouté qu'il condamnait avec fermeté "ces actes qui visent à terroriser, j'assume ce mot même si il est fort, qui touchent actuellement les politiques mais également les médias et les forces de l'ordre". Le député de Strasbourg a également fait savoir qu'il avait déposé plainte ce jeudi matin après avoir découvert les messages haineux sur sa permanence.

Le député a par ailleurs souligné qu'il était la cible de menaces depuis son élection, notamment sur les réseaux sociaux, et qu'il portait plainte systématiquement.

Lire aussi - Attentat de Strasbourg: le député du Bas-Rhin fustige les complotistes (vidéo)

Le site internet L'Alsace.fr souligne que "depuis plusieurs mois, des tags similaires ont été découverts sur de nombreux bâtiments autour de Strasbourg et en Alsace du Nord". A Schiltigheim, des inscriptions à caractère raciste et antisémite, avec notamment des croix gammées, avaient été découvertes fin novembre sur les murs de la résidence sociale Saint-Charles.

Voir:

Le député LREM Bruno Questel lui-aussi menacé de mort (photo)

La députée LREM Aurore Bergé menacée de mort (photo)

 Un député LREM menacé de mort, il a reçu une balle par courrier (photo)

Des tags homophobes, racistes et antisémites ont été inscrits sur la façade de la permanence du député LREM Bruno Studer.


Commentaires

-