La République en Marche: une trentaine d'adhérents saisissent la justice pour contester la validité des statuts

La République en Marche: une trentaine d'adhérents saisissent la justice pour contester la validité des statuts

Publié le :

Lundi 24 Juillet 2017 - 11:01

Mise à jour :

Lundi 24 Juillet 2017 - 11:16
Un référé a été déposé dimanche 23 au tribunal de grande instance de Créteil, dans le Val-de-Marne, par une trentaine d'adhérents LREM. Ils contestent la validité des statuts du parti.
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que ce vote ne devait être qu'une formalité, une trentaine d'adhérents de la République en Marche ont déposé un recours en référé devant le tribunal de grande instance de Créteil, dans le Val-de-Marne dimanche 23 rapporte Le Parisien. Ils contestent la validité des statuts du parti et souhaitent l'annulation du scrutin, qui a démarré dimanche 23, et qui doit se poursuivre jusqu'au dimanche 31.

Les "frondeurs" fustigent un manque de démocratie interne à cause du non-respect du délai légal prévu par les textes du parti sur le vote des nouveaux statuts. "On est heureux qu’Emmanuel Macron soit arrivé à l’Elysée, et maintenant que c’est fait on a En Marche! qui décide de changer de statuts. On s’est retrouvé avec des statuts, en quelque sorte, imposés par le QG. On a essayé de les avertir, de leur dire qu’on aimerait débattre, c’est la démocratie c’est participatif, et on a eu une fin de non-recevoir", détaille à BFMTV Rémi Bouton, animateur du comité LREM Denfert.

Dans un communiqué, les adhérents qui ont déposé le référé expliquent avoir été informés le 8 juillet dernier, lors de la convention du parti, qu'ils devaient donner leur avis sur les nouveaux statuts entre le 8 et le 13 juillet. Sauf que, "le texte intégral des nouveaux statuts ne leur a été communiqué que le 16 juillet", dénoncent-ils.  

Du côté de la direction, aucune inquiétude apparente: "il y aura toujours des mécontents, c'est la vie normale des organisations", a déclaré la sénatrice LREM et membre de la commission électorale Bariza Khiari au Parisien. Elle a également tenu à rappeler que,"les statuts sont le fruit de la consultation des adhérents, ils ont été enrichis".

Pour rappel, ce vote, qui concerne les 373.000 adhérents revendiqués par LREM, a pour but de régir le fonctionnement interne du parti en redéfinissant les statuts et mandats.

Une trentaine d'adhérents LREM ont déposé un recours en référé au tribunal de grande instance de Créteil pour contester la validité des statuts du parti.


Commentaires

-