L'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic estime que la France a une "fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt" (vidéo)

L'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic estime que la France a une "fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt" (vidéo)

Publié le :

Lundi 09 Octobre 2017 - 15:37

Mise à jour :

Lundi 09 Octobre 2017 - 16:00
Selon le juge Marc Trévidic, les prisons françaises sont un terreau fertile à la radicalisation des délinquants. "Je dirais que 50% des gens que j’ai vus devant moi étaient des délinquants de droit commun en entrant en maison d’arrêt. Ils en sont ressortis terroristes", a estimé le magistrat sur France 2.
©Capture d'écran RTBF
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Marc Tévidic, l'ancien juge antiterroriste, a soutenu que la France ne se donne pas les moyens de lutter contre la radicalisation dimanche 8 sur le plateau de l'émission 19h le dimanche, présentée par Laurent Delahousse. L'actuel premier vice-président au tribunal de grande instance de Lille juge que 50% des gens qu’il a eu en face de lui lorsqu'il officiait à la galerie Saint-Eloi, sont entrés délinquants en prison et en sont ressortis terroristes

"On sait que depuis des années, on a une fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt, clairement. Je dirais que 50% des gens que j’ai vus devant moi étaient des délinquants de droit commun en entrant en maison d’arrêt. Ils en sont ressortis terroristes. On a essayé plein de choses, mais on n’a jamais mis les moyens pour le faire bien", a expliqué le magistrat.

VIDEO. "19h le dimanche". "On a une fabrique de terroristes dans les maisons d'arrêt", affirme le magistrat Marc Trévidic

Et d'ajouter: "On a essayé de les isoler en les faisant passer de maison d’arrêt en maison d’arrêt. Et on s’est rendu compte qu’ils contaminaient tout le monde. Après, on les a tous regroupés, c’était l’expérience de la prison de Fresnes. Et on a vu que les plus aguerris contaminaient ceux qui étaient tangents. La vérité est qu’ils ne doivent pas être en contact entre eux, ni avec le reste de la population carcérale. Cela demande beaucoup de moyens avec un traitement individualisé de chacun".

Marc Trévidic estime qu'on ne donne pas assez de moyens financiers pour lutter contre la radicalisation dans les prisons. "Il y a des pays qui mettent énormément de moyens dans la déradicalisation, les maisons d’arrêt, le suivi. En France, on croit régler les problèmes en faisant des lois", a fait valoir le juge. "On est le pays qui fait le plus de lois dans le monde. Nous sommes un peuple de législateurs. Dès qu’il y a un problème, on fait une loi… et on croit que c’est bon", s'est-il désolé.

"On sait que depuis des années, on a une fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt, clairement", estime le juge Marc Trévidic.


Commentaires

-