L'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic estime que la France a une "fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt" (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic estime que la France a une "fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt" (vidéo)

Publié le 09/10/2017 à 15:37 - Mise à jour à 16:00
©Capture d'écran RTBF
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon le juge Marc Trévidic, les prisons françaises sont un terreau fertile à la radicalisation des délinquants. "Je dirais que 50% des gens que j’ai vus devant moi étaient des délinquants de droit commun en entrant en maison d’arrêt. Ils en sont ressortis terroristes", a estimé le magistrat sur France 2.

Marc Tévidic, l'ancien juge antiterroriste, a soutenu que la France ne se donne pas les moyens de lutter contre la radicalisation dimanche 8 sur le plateau de l'émission 19h le dimanche, présentée par Laurent Delahousse. L'actuel premier vice-président au tribunal de grande instance de Lille juge que 50% des gens qu’il a eu en face de lui lorsqu'il officiait à la galerie Saint-Eloi, sont entrés délinquants en prison et en sont ressortis terroristes

"On sait que depuis des années, on a une fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt, clairement. Je dirais que 50% des gens que j’ai vus devant moi étaient des délinquants de droit commun en entrant en maison d’arrêt. Ils en sont ressortis terroristes. On a essayé plein de choses, mais on n’a jamais mis les moyens pour le faire bien", a expliqué le magistrat.

VIDEO. "19h le dimanche". "On a une fabrique de terroristes dans les maisons d'arrêt", affirme le magistrat Marc Trévidic

Et d'ajouter: "On a essayé de les isoler en les faisant passer de maison d’arrêt en maison d’arrêt. Et on s’est rendu compte qu’ils contaminaient tout le monde. Après, on les a tous regroupés, c’était l’expérience de la prison de Fresnes. Et on a vu que les plus aguerris contaminaient ceux qui étaient tangents. La vérité est qu’ils ne doivent pas être en contact entre eux, ni avec le reste de la population carcérale. Cela demande beaucoup de moyens avec un traitement individualisé de chacun".

Marc Trévidic estime qu'on ne donne pas assez de moyens financiers pour lutter contre la radicalisation dans les prisons. "Il y a des pays qui mettent énormément de moyens dans la déradicalisation, les maisons d’arrêt, le suivi. En France, on croit régler les problèmes en faisant des lois", a fait valoir le juge. "On est le pays qui fait le plus de lois dans le monde. Nous sommes un peuple de législateurs. Dès qu’il y a un problème, on fait une loi… et on croit que c’est bon", s'est-il désolé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"On sait que depuis des années, on a une fabrique de terroristes dans les maisons d’arrêt, clairement", estime le juge Marc Trévidic.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-