Le cabinet de Brigitte Macron porte plainte pour usurpation d'identité

Faux-emails

Le cabinet de Brigitte Macron porte plainte pour usurpation d'identité

Publié le :

Vendredi 30 Mars 2018 - 10:56

Mise à jour :

Vendredi 30 Mars 2018 - 11:04
Le cabinet de Brigitte Macron a décidé de porter plainte pour usurpation d'identité après avoir découvert qu'une dizaine de faux-emails avaient été envoyés pour demander des services et des avantages pour des proches de la première dame.
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Brigitte Macron est dans la tourmente. Ou plutôt son cabinet. RTL a révélé ce vendredi 30 au matin qu'une plainte avait été déposée pour usurpation d'identité suite à l'envoi récent d'une dizaine de faux-emails à des restaurants ou des hôtels de luxe, pour demander des services, des avantages ou des invitations.

C'est au nom du cabinet de la première dame que ces messages ont été envoyés avec l'adresse de destinateur suivante: cabinet@presidence.fr. Qui ressemble à s'y méprendre au mail original de la présidence de la République.

Selon un proche de Brigitte Macron cité par la radio, il s'agit là "d'une tentative très claire de nuire à la réputation" de la première dame. Car à chaque fois, ce sont des services pour des proches de l'épouse du président qui ont été demandés.

Lire aussi: Brigitte Macron a un homonyme, et ça inquiète un peu l'Elysée

Un hôtel marocain a par exemple reçu un courriel pour que quelqu'un aille récupérer le "neveu" de Brigitte Macron à l'aéroport. Des restaurants 5 étoiles parisiens ont eux reçu des demandes de réservation à son nom.

Plus récemment, les plaisantins ont même envoyé un mail à la Fédération australienne d'automobile pour demander deux places afin d'assister au grand prix de Formule 1  (première course de la saison qui a eu lieu du 23 au 25 mars dernier).

Ce n'est pas la première fois que Brigitte Macron est confrontée à une histoire d'usurpation d'identité. En mai 2017, avant même que son époux soit élu président de la République, un compte Twitter avait été créé à son nom @BMacronOff et avait posté un sondage sur le résultat de l'élection. Compte rapidement suspendu.

De faux-emails ont été envoyés au nom du cabinet de Brigitte Macron, qui a décidé de porter plainte pour usurpation d'identité.

Commentaires

-