Le député LREM Adrien Taquet enfariné par des militants associatifs (vidéo)

Le député LREM Adrien Taquet enfariné par des militants associatifs (vidéo)

Publié le :

Lundi 19 Novembre 2018 - 15:42

Mise à jour :

Lundi 19 Novembre 2018 - 15:59
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux membres de l'association Handi-social ont enfariné le député Adrien Taquet (LREM) vendredi lors d'une réunion publique à Toulouse. La présidente de l'association s'est défendue de toute forme de violence.

Adrien Taquet, député LREM, se souviendra de son passage à Toulouse. L'élu des Hauts-de-Seine était vendredi 16 dans la Ville rose pour présenter son rapport sur l'accessibilité des personnes handicapées. Au cours d'une conférence sur le sujet, il a été enfariné par des militants associatifs.

Odile Maurin, présidente de l’association Handi-social, avait pris la parole pour dénoncer le vote de la loi Elan qui limite le taux de logements neufs à construire accessibles aux personnes handicapées à 20% au lieu de 100%. "Vous avez été, en votant la loi Elan le fossoyeur de nos droits", a-t-elle lancé alors que deux militants ont jeté de la farine et du ketchup sur le député. "Pour l’instant c’est farine et ketchup!", lui a lancé Odile Maurin.

Lire aussi - Enfants handicapés privés d'AVS: des mères se mobilisent du Havre à Strasbourg

"Ce que je trouve malhonnête c’est que j’avais pris la peine de discuter avec elle pendant une heure en amont de cette conférence. Donc il n’y avait pas de refus de dialogue et je trouve qu’elle a joué un double-jeu", a fait savoir Adrien Taquet. Et d'ajouter: "Il y avait des personnes en situation de handicap qui n’étaient pas au courant de ce qui allait se passer et qui souhaitaient discuter avec moi, je regrette donc qu’elles aient pu être choquées et frustrées que le débat s’achève".

"A moins de considérer qu'un jet de farine soit violent, il n'y a pas eu de violences. C'était une simple dénonciation", a fait savoir de son côté Odile Maurin. "On voulait dénoncer le mensonge du gouvernement et de la majorité présidentielle qui prétendent faire avancer nos droits alors que c'est le contraire avec la loi Elan", a-t-elle fait savoir sur son compte Twitter.

Samedi 17, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel a vivement condamné sur son compte: "l'agression qu'il a subie par des militants extrémistes est honteuse". 

La loi Elan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) prévoit notamment le passage de 100% à 20% de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve. Les 80% restants sont destinés à être "évolutifs", c'est-à-dire rendus accessibles à l'issue de travaux simples. Le Conseil constitutionnel, saisi notamment sur cette question d'accessibilité aux handicapés, a validé jeudi l'essentiel de la loi levant ainsi le dernier obstacle avant la promulgation du texte.

Voir:

Locataires HLM: ce que devrait changer la loi Elan

Loi Elan: vendre des HLM, fausse bonne idée?

Droit de vote, aides à vie: le gouvernement veut "faciliter le quotidien" des personnes handicapées

Adrien Taquet (LREM) a été enfariné vendredi à Toulouse.


Commentaires

-