Le lundi soir, les dîners secrets d'Emmanuel Macron à l'Elysée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le lundi soir, les dîners secrets d'Emmanuel Macron à l'Elysée

Publié le 22/03/2018 à 13:59 - Mise à jour à 14:01
© LUDOVIC MARIN / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les plus proches d'Emmanuel Macron se réunissent deux à trois fois par mois le lundi soir à l'Elysée. Ces dîners très secrets avec le président ne sont inscrits dans aucun agenda officiel et regroupe à chaque fois une dizaine de personnes issus de la majorité et même du gouvernement.

Pas de protocole, langage libéré… des dîners secrets se tiennent à l'Elysée deux à trois fois par mois le lundi soir en compagnie d'Emmanuel Macron. A chaque fois, une quinzaine de membres de la majorité et du gouvernement ont l'honneur d'être invités.

Selon L'Express, ce groupe de privilégiés varie mais certains sont présents à chaque fois. C'est le cas d'Edouard Philippe, le Premier ministre, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat ou encore Bruno Lemaire.

Tous ont reçu tour à tour leur rond de serviette personnel. Christophe Castaner, Benjamin Griveaux, Julien Denormandie, François Bayrou, Gérard Collomb ou encore Philippe Grangeon sont aussi régulièrement conviés.

A voir aussi: Au dîner du Crif, Macron promet de renforcer la lutte contre la cyberhaine

Ce dernier est d'ailleurs l'un des seuls à n'être élu à aucun mandat. Il reste cependant l'un des plus proches conseillers du président de la République.

A cette table d'hommes, à laquelle le placement est libre bien que tout le monde s'assoie généralement à la même place, une seule femme: Marielle de Sarnez. Brigitte Macron n'est en effet pas conviée à ces dîners très politique, bien qu'elle s'invite parfois en début de repas.

Le rendez-vous est fixé à 20h30, un horaire que tous respectent avec attention sauf… Emmanuel Macron lui-même, habitué à avoir une trentaine de minutes de retard.

S'il n'y a pas de règles de bienséance lors de ses dîners très selects, il est de bon ton de ne jamais prendre la parole avant le président, sous peine de ne plus jamais être invité tout simplement.

Si ces rendez-vous sont certainement un moyen pour Emmanuel Macron de montrer à tous qui est le chef, ils sont aussi un espace de débat libre où certains convives n'hésitent pas à parler franchement au chef de l'Etat.

Selon un habitué de ces repas, Benjamin Griveaux et Gérald Darmanin ne se laissent pas impressionner et parlent parfois très franchement à Emmanuel Macron. Lors du débat sur les 80 km/h, Gérald Darmanin avait par exemple lancé: "Je suis automobiliste, le peuple est automobiliste, il y a eu la hausse des assurances, du diesel et maintenant les 80 km heure. Ça me fait transpirer".

Emmanuel Macron avait finalement penché en la faveur de son Premier ministre, très attaché à la mesure. Car à la fin: le président tranche, toujours.

A lire aussi: Réception des maires à l'Elysée - "un dîner de cons", dénonce le maire LR de Saint-Etienne

Un habitué des dîners a d'ailleurs fait une petite remarque sur le président, lui reprochant son "léger" manque d'autocritique. "Le pire de l'autocritique chez lui, c'est: «Tu crois vraiment?». Il lui arrive d'annoncer: «On fait comme on a dit», ça veut dire qu'il récupère une idée que vous avez lancée".

Ces débats éminemment politiques où parfois la vie privée se mêle au fil des conversations, ont donc lieu deux à trois fois par mois selon les disponibilités du président, et ne sont inscrit dans aucun agenda officiel.

Le prochain rendez-vous au sommet aura lieu lundi 26, dans le salon des Portraits au rez-de-chaussée du palais de l'Elysée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les repas secrets de l'Elysée ont lieu deux à trois fois par mois.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-