Le porte-avions Charles de Gaulle de retour à Toulon où il stationnera 18 mois

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le porte-avions Charles de Gaulle de retour à Toulon où il stationnera 18 mois

Publié le 14/12/2016 à 10:46
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Engagé en Méditerranée dans les combats contre le groupe Etat islamique (EI), le porte-avions Charles de Gaulle est rentré ce mercredi à son port d'attache de Toulon. Il restera à quai pendant environ 18 mois pour une période d'entretien et de complète remise à niveau technique dans tous les domaines.

Le porte-avions Charles de Gaulle, qui était engagé en Méditerranée dans les combats contre le groupe Etat islamique (EI), est rentré ce mercredi 14 au matin à son port d'attache de Toulon, où il doit stationner environ 18 mois, ont constaté des journalistes de l'AFP. Le Charles de Gaulle, qui était l'une des pièces maitresses de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, restera à quai pour une période d'entretien et de complète remise à niveau technique dans tous les domaines.

François Hollande avait salué vendredi à bord du porte-avions les résultats "impressionnants" de la campagne menée depuis un an par le navire amiral de la flotte française. La mission du groupe aéronaval français constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle, engagé dans la reprise de la ville de Mossoul, fief de l'EI en Irak, avait été prolongée par l'Elysée de fin septembre à mi-décembre au vu de la situation en Syrie et en Irak.

Le porte-avions avait déjà été engagé à deux reprises dans la lutte contre le groupe EI en Irak et Syrie, une première fois au début 2015 et une deuxième fois au lendemain des attentats de novembre 2015.

Le Charles de Gaulle embarque 24 avions de chasse Rafale, qui triplent la capacité de frappe française le temps de son déploiement. Il est accompagné d'une escorte de protection et de reconnaissance, dont un sous-marin d'attaque et plusieurs frégates, notamment les américaine USS Ross et allemande Augsburg.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le Charles de Gaulle était l'une des pièces maitresses de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-