Le Rassemblement national a récolté 600.000 euros de dons

Affaire des assistants parlementaires

Le Rassemblement national a récolté 600.000 euros de dons

Publié le :

Lundi 20 Août 2018 - 09:37

Mise à jour :

Lundi 20 Août 2018 - 10:00
Le Rassemblement national cherche de l'argent depuis la saisie d'une partie de ses subventions publiques dans le cadre de l'enquête sur les emplois présumés fictifs au Parlement européen. Selon un proche de Marine Le Pen, le parti d'extrême droite aurait reçu 600.000 euros de dons.
© Gérard JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon les leaders du parti d'extrême droite, la survie de la formation politique est en jeu. Depuis la saisie par la justice de 2 millions d'euros de subvention publique dans le cadre de l'enquête sur les emplois présumés fictifs au Parlement européen, le Rassemblement national, le Rassemblement national (ex-Front national) cherche désespérément de l'argent.

Selon Philippe Olivier, conseiller de Marine Le Pen, le parti aurait déjà engrangé plus de 600.000 euros de dons auprès de particuliers rapporte Le Parisien. La saisie d'une partie de la subvention publique au RN (qui s'élève à 4,5 millions d'euros) avait été dénoncée comme un "coup d'Etat" signant "l'arrêt de mort" du parti selon sa présidente. L'argent récolté doit permettre de payer les permanents pour le mois d'août.

Voir - Saisie d'aide publique du RN: décision le 26 septembre sur le recours du parti

Dix personnes ou entités sont mises en examen à ce jour dans l'affaire des assistants présumés fictifs d'eurodéputés frontiste. Le RN en tant que personne morale et neuf assistants ou eurodéputés, dont Marine Le Pen, Louis Aliot ou encore Bruno Gollnisch sont poursuivis.

Les juges d'instruction enquêtent sur un possible "système" organisé par le parti, devenu début juin Rassemblement national (RN), et Marine Le Pen pour faire rémunérer des permanents avec les fonds européens réservés à l'embauche d'assistants parlementaires. Le préjudice total estimé par le Parlement européen est de 7 millions d'euros sur la période 2009 à 2017.

Le parti n'a toutefois pas été condamné encore dans cette affaire mais les juges Renaud Van Ruymbeke et Claire Thépaut, en charge des investigations, invoquent l'endettement du parti pour justifier cette saisie, craignant que la subvention serve à rembourser des emprunts et soit donc indisponible pour recouvrer d'éventuels dommages.

Lire aussi:

 Assistants d'eurodéputés: Bay (RN) attend de la justice qu'elle "fasse du droit"

Bay (RN) convive d'onéreux dîners dont le Parlement européen demande remboursement

Assistants présumés fictifs d'eurodéputés FN: Bruno Gollnisch (RN) mis en examen

 

Le parti d'extrême droite aurait reçu 600.000 euros de dons.

Commentaires

-