Le patrimoine de l'armée "proche de l'insalubrité" selon le Sénat

Le patrimoine de l'armée "proche de l'insalubrité" selon le Sénat

Publié le :

Jeudi 20 Juillet 2017 - 12:41

Mise à jour :

Jeudi 20 Juillet 2017 - 13:16
Dans un rapport révélé ce jeudi, la commission des Finances du Sénat dénonce l'état des infrastructures de l'armée. Son patrimoine immobilier serait "proche de l'insalubrité".
©Ian Langsdon/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En comptant les casernes, les camps militaires et les différentes autres infrastructures, le ministère des Armées possède une surface de près de 275.000 hectares dont la valeur est estimée à plus de 16 milliards d'euros. Un patrimoine colossale mais qui lui fait défaut. Selon un rapport de la commission des Finances du Sénat révélé par Le Parisien ce jeudi, ces biens seraient dans un état "proche de l'insalubrité".

Alors que les crédits budgétaires accordés à l'immobilier du ministère de l'armée sont en hausse de 12% depuis 2008, l'immobilier de l'armée lui, ne s'améliore pas. Selon la commission,"les infrastructures des armées ont longtemps été, sinon le parent pauvre, tout du moins une variable d'ajustement budgétaire du ministère des Armées". Par exemple, les fuites d'eau constatées dans la base de Toulon, dans le Var, coûtent chaque année deux millions d'euros. Sauf que pour réparer ces dernières, 60 millions d'euros sont nécessaires et ces travaux "ne permettant de rentabiliser l'opération qu'à l'issue d'une période de trente ans" n'ont donc pas été faits, précise le rapport.

Le texte dénonce également les conditions de logement des effectifs de l'armée. Depuis les attentats de janvier 2015, à cause de la baisse des effectifs qui n'a finalement pas eu lieu et de la vente de certaines infrastructures afin de générer plus de recettes,"il n'existe plus assez de casernes pour héberger les militaires dans les grandes agglomérations, alors même que la menace s'exerce en milieu urbain". Les sénateurs rapportent également que certains des soldats sont logés dans des casernes,"vétustes, voire préfabriqués", et que, "l'état de dégradation de certaines infrastructures a un impact très défavorable sur le moral des personnels".

Le quotidien cite également le cas de la base aérienne d'Orléans, dans le Loiret, dont certaines infrastructures sont, "inutilisables en raison de leur insalubrité résultant d'un défaut de maintenance régulière". Même constat pour des dortoirs du lycée militaire d'Autun, en Saône-et-Loire, où les logements qui, "apparaissent très dégradés", du 2e régiment d'infanterie de marine du Mans ne respectent plus les"standards actuels de confort".

La publication de ce document intervient alors que l'éxécutif cherche à réduire le budget de l'armée, décision qui a conduit à la démission du chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, remplacé par le général François Lecointre.

Dans un rapport révélé par Le Parisien, la commission des Finances du Sénat révèle l'état "proche de l'insalubrité" des infrastructures de l'armée.


Commentaires

-