Le Sénat veut augmenter de 40% les revenus des maires et présidents de régions, contre l'avis du gouvernement

Le Sénat veut augmenter de 40% les revenus des maires et présidents de régions, contre l'avis du gouvernement

Publié le :

Mardi 12 Décembre 2017 - 19:31

Mise à jour :

Mardi 12 Décembre 2017 - 19:40
©LPLT/Wikimédia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les sénateurs ont décidé lundi d'adopter un amendement qui augmenterait de 40% les revenus des maires des grandes villes et des présidents de régions. Ces parlementaires estiment que les compétences de ces élus locaux ont beaucoup évolué. Mais le texte devra encore passer par la validation des députés.

L'augmentation, si elle est validée, s'annonce coquette. Le Sénat a adopté lundi 11 un amendement visant à augmenter de 40% l'indemnité prévue pour les maires des grandes villes, ou les présidents de région. Il faudra encore que ledit amendement soit validé par l'Assemblée nationale pour rentrer en vigueur.

Selon les sénateurs défenseurs de cet amendement, principalement voté par les sénateurs LR, une telle augmentation se justifierait par les compétences supplémentaires incombant aux élus en question depuis notamment la Loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (source: Légifrance).

Le choix de l'augmentation n'est pas anodin. Il s'agit en effet d'aligner les revenus de ces élus sur les traitements des hauts fonctionnaires dont les compétences commencent à se rapprocher. L'amendement en question porte précisément sur la mise en place d'une "indemnité de sujétion spéciale" de 40% de l'indemnité actuelle. Cette prime existe déjà dans la fonction publique et compense en principe les contraintes subies par les fonctions incluant le plus de responsabilité.

Aller plus loin: Frais de représentation: la Ville de Paris demande à des maires LR de rembourser

Concrètement, si l'amendement est adopté par les députés, le revenu d'un président de l'une des 18 régions administratives françaises ou le maire d'une commune de plus de 100.000 habitants (il y en a précisément 42 en France) touchera 7.716 euros brut mensuellement. Le revenu mensuel pour ces élus est actuellement de 5.512 euros brut.

Si le mot final appartient aux députés, le gouvernement a déjà fait savoir qu'il n'était pas favorable à cet amendement.

Les maires des grandes villes et les présidents de régions pourraient voir leurs revenus grimper en flèche.

Commentaires

-