Le siège de SOS Méditerranée attaqué par des militants d'extrême droite

Le siège de SOS Méditerranée attaqué par des militants d'extrême droite

Publié le 05/10/2018 à 17:59 - Mise à jour à 18:00
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le siège de l'ONG SOS Méditerranée à Marseille a été attaqué par des militants de Génération identitaire, groupuscule d'extrême droite qui accuse l'association de complicité de trafic d'êtres humains et réclame la saisie du navire humanitaire Aquarius.

Le groupuscule d'extrême droite Génération identitaire a attaqué ce vendredi 5 dans l'après-midi le siège de l'ONG SOS Méditerranée à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Le personnel de l'association humanitaire a été profondément choqué mais personne n'a été blessé. La police est rapidement intervenue selon 20 Minutes, qui a rapporté l'information, et 22 militants ont été arrêtés.

Ces individus ont été placés en garde à vue et vont être poursuivis pour violences volontaires et séquestration en réunion.

En milieu d'après-midi, ces 22 militants du groupuscule d'extrême droite ont fait irruption dans les locaux marseillais de SOS Méditerranée et ont fait fuir les salariés de l'ONG qui s'occupent généralement d'affréter l'Aquarius (navire humanitaire qui parcourt la Méditerranée pour sauver la vie des migrants qui tentent la traversée vers l'Europe).

Lire aussi: Aquarius - SOS Méditerranée coupable de "traite humaine" pour le RN marseillais

Ils ont déployé des banderoles dont une affichant le slogan suivant: "SOS Méditerranée complice de trafic d'êtres humains".

SOS Méditerranée, qui craint de perdre le pavillon panaméen de l'Aquarius, a appelé à une grande manifestation citoyenne samedi 6 octobre en soutien à leur action et au sauvetage en mer des migrants. La consigne est de porter un tee-shirt orange (qui rappelle la couleur de la coque du navire humanitaire).

En parallèle, SOS Méditerranée poursuit son appel aux dons pour l'aider à financer les sorties en mer de l'Aquarius qui coûte 11.000 euros.

Et aussi:

Génération identitaire traitée de "nazie": deux militants antiracistes au tribunal

Incitation à la haine: la page de Génération identitaire fermée par Facebook

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des militants d'extrême droite Génération identitaire ont été arrêtés à Marseille après avoir envahi le siège de l'ONG SOS Méditerranée.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-