"L'échec français" dû à la "multiplication des subventions" dénonce François Bayrou

"L'échec français" dû à la "multiplication des subventions" dénonce François Bayrou

Publié le :

Mardi 21 Avril 2015 - 09:16

Mise à jour :

Mardi 21 Avril 2015 - 09:57
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

François Bayrou estime notamment que la "multiplication des subventions" est "une des causes de l'échec français", dans une interview parue ce mardi. Le président du MoDem en appelle ainsi à une fiscalité plus légère, ainsi qu'à la simplification.

"Maquis", "chaotique", "illisible"… François Bayrou a sorti les gros mots pour dénoncer la politique économique de François Hollande. Le président du MoDem, dans une interview parue dans Les Echos ce mardi, fustige ainsi la  "multiplication des subventions" en France, source selon lui de "l'échec français".

"La vision générale me paraît mal fondée. Que la politique publique en faveur de l'économie consiste à multiplier les subventions, les crédits, les allocations, les exonérations, les prises en charge et les interventions de toute nature, par dizaine de milliards, cela me paraît être une des causes de la stagnation et de l'échec français", tacle ainsi François Bayrou à propos notamment de l'élargissement de la prime d'activité aux jeunes de moins de 25 ans annoncée dimanche 19 par le président de la République.

Pire, en élargissant au monde de l'entreprise, selon lui tout ceci est "un maquis de plus en plus impénétrable et chaotique, inutile, illisible, coûteux, lent, et donc contre-productif". La solution, résiderait à la fois dans un allégement de la fiscalité  et dans la simplification (par ailleurs l'un des chevaux de bataille de François Hollande).

"Il est beaucoup plus intéressant d'avoir des fiscalités légères et des taxations supportables et de supprimer toutes les subventions et crédits qui viennent compliquer et rendre plus pesante la présence administrative face à l'entreprise", estime ainsi François Bayrou. "Clarifier, simplifier, raccourcir les circuits de décision et faciliter la décision des entrepreneurs devraient être le nouveau cadre qu'on se fixe comme objectif", conclut-il. Y'a plus qu'à.

 

François Bayrou veut "clarifier, simplifier raccourcir les circuits de décision" des entreprises.


Commentaires

-