Législatives 2017: En Marche, le mouvement d'Emmanuel Macron, finirait largement en tête devant Les Républicains, le PS dans les abysses (sondage)

Tendance

Législatives 2017: En Marche, le mouvement d'Emmanuel Macron, finirait largement en tête devant Les Républicains, le PS dans les abysses (sondage)

Publié le :

Jeudi 04 Mai 2017 - 17:06

Mise à jour :

Jeudi 04 Mai 2017 - 17:16
Si la présidentielle s'achève dimanche 7 mai, c'est un nouveau scrutin qui va s'ouvrir en juin, celui des législatives, qui dessinera la majorité qui dominera l'Assemblée nationale. Et c'est le parti En Marche d'Emmanuel Macron qui semble largement favori.
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ses détracteurs posent la question: si Emmanuel Macron est élu avec quelle majorité gouvernera-t-il à l'issue des élections législatives des 11 et 18 juin prochains? Selon un sondage Opinionway-SLPV Analytics pour le quotidien Les Echos et publié ce jeudi 4, la réponse est limpide: ce sera avec une assemblée largement aux couleurs d'En Marche.

Le mouvement d'Emmanuel Macron obtiendrait en effet entre 249 et 286 sièges dans la prochaine Assemblée nationale. Bonne nouvelle de ce sondage: le mouvement qui a à peine un an d'existence pourrait donc continuer à peser électoralement après la victoire de Macron. Mauvaise nouvelle cependant: En Marche raterait de peu la majorité absolue (289 députés) et serait obligé de rallier d'autres députés pour voter les lois projetés par le gouvernement ou proposés par les élus du mouvement d'Emmanuel Macron.

Deuxième force qui devrait peser à l'Assemblée, l'alliance Les Républicains-UDI attendue entre 200 et 210 députés. Un demi-succès pour le mouvement de droite qui officiellement, après le choix de François Baroin pour mener la campagne, espère toujours imposer une cohabitation à Emmanuel Macron (ou même à Marine Le Pen d'ailleurs).

Les autres partis sont loin, très loin derrière. Le Parti socialiste, comme à la présidentielle, connaitrait une nouvelle bérézina avec seulement de 28 à 43 députés alors qu'il en comptait après le scrutin 2012… pas moins de 295. Le PS finirait pourtant devant le Front national qui confirme que, bien que souvent placé devant au premier tour, il peine à emporter la victoire finale (15 à 25 députés, mais seulement deux actuellement).

Le Front de gauche aussi ne parviendrait pas à surfer sur le succès de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle (19,58%): l'alliance du Parti de gauche et du Parti communiste français ne gagnerait que 6 à 8 sièges, et ne parviendrait donc même pas à constituer un groupe.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

L'Assemblée nationale pourrait voir sa composition changer drastiquement.

Commentaires

-