Législatives 2017: il est encore possible d'établir une procuration pour le second tour

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Législatives 2017: il est encore possible d'établir une procuration pour le second tour

Publié le 14/06/2017 à 11:40 - Mise à jour à 12:28
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après un record d'abstention au premier tour, la participation sera un enjeu majeur des élections législatives dimanche 18. Une participation qui dépendra notamment du nombre d'électeurs qui établiront une procuration, ce qui est possible jusqu'à la veille du scrutin.

L'abstention a battu des records lors du premier tour des élections législatives avec plus d'un électeur sur deux qui ne s'est pas rendu au bureau de vote. Désenchantement envers l'offre politique ou absence d'intérêt pour une élection qui apparaissait courue d'avance, les raisons sont diverses et variées. Mais il est fort probable que beaucoup n'ont tout simplement pas pris la peine de donner procuration à un proche alors qu'ils étaient dans l'impossibilité d'aller voter eux-mêmes.

A quatre jours du deuxième tour, il est encore possible d'établir une procuration ce mercredi 14, même si aucune n'a été établie pour le premier tour. Il est possible de faire cette démarche jusqu'à la veille de l'élection. Cependant il n'est alors pas garanti qu'elle soit communiquée à temps au bureau de vote.

Pour établir cette procuration, il faut d'abord choisir un mandataire dûment inscrit sur les listes électorales de la même commune. C'est à son nom qu'il faudra rédiger le formulaire Cerfa 14952*01, disponible en ligne en cliquant ici.

Une fois imprimé et rempli, le document doit être déposé au tribunal d'instance, à la gendarmerie ou au commissariat de police. Attention, tous ces lieux ne sont pas nécessairement prévus pour les recevoir dans chaque ville. Il convient donc de vérifier lequel y est destiné chez vous en renseignant votre code postal sur le site officiel des pouvoirs publics (ici). Il faut également se munir de sa pièce d'identité.

Après contre-signature du gendarme ou du policier qui a pris en charge la demande, un récépissé vous sera remis. Et le mandataire n'aura qu'à présenter sa carte d'identité et sa carte d'électeur, en signalant qu'il a une procuration, le jour du vote. Son nom figurera en effet sur une liste spécifique contenant toutes les personnes de la commune qui auront suivi le même processus. Il ne recevra cependant pas de document, il doit donc bien être prévenu.

A noter que les personnes en situation d'invalidité peuvent demander à ce qu'un agent du commissariat ou de la gendarmerie la plus proche se déplace pour faire la demande de procuration.

De même, si aucun de vos proches n'est en mesure de voter pour vous (une seule procuration est autorisée par personne), plusieurs partis politiques proposent de mettre en relation mandants et mandataires. Pour plus de sérénité, il convient bien sûr de faire appelle au parti du candidat pour lequel vous comptez voter. Ce qui peut poser problème car tous les mouvements ne proposent pas ce service, lequel peut vite être débordé faute de mandataires bénévoles suffisamment nombreux.

La procuration peut être établie pour un seul ou deux tours d'une élection ou pour une durée limitée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Moins d'un électeur sur deux a voté au premier tour des législatives.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-