Législatives: Mélenchon se rêve en premier opposant au "prince" Macron

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Législatives: Mélenchon se rêve en premier opposant au "prince" Macron

Publié le 16/06/2017 à 18:02 - Mise à jour à 18:07
© BORIS HORVAT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Plus qu'un siège à l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon peut conquérir la place de premier opposant à un Emmanuel Macron qui devrait bénéficier d'une majorité historique. Et cela malgré les 15 sièges maximum que La France insoumise devrait obtenir.

L'élection législatives semble jouée d'avance quant à la question de la majorité. La République en Marche devrait même selon les derniers sondages obtenir un nombre record de sièges. Mais localement, certaines élections ont une portée symbolique, notamment celle de Jean-Luc Mélenchon qui a besoin d'une victoire à Marseille pour conquérir son statut de premier opposant.

La place est en effet libre face à une droite en partie phagocytée par le nouveau président, un FN en proie aux divisions et qui ne devrait pas avoir plus de cinq députés à l'issue du second tour, et un PS qui doit en priorité éviter sa propre disparition.

Il faut dire que même en ballotage favorable (il a obtenu 34,3% des suffrages exprimés au premier tour contre 22,7% pour la candidate LREM, Corinne Versini), Jean-Luc Mélenchon ne peut pas vraiment compter sur le score de son parti La France insoumise pour se hisser au rang d'opposant-en-chef. Les projections ne lui offrent au mieux qu'une quinzaine de députés.

D'où les attaques nombreuses contre un Emmanuel Macron qui reste assez en retrait de ces législatives. "Son intérêt est que les choses se passent de la manière la plus suave possible, dans une ambiance d'autocélébration qui a frappé tout le monde et que je juge malsaine, parce que ce n'est pas bon, un tel culte de la personnalité", avait-il déclaré mardi 13 sur RTL.

Nouvelle charge ce vendredi 16 sur Europe 1 cette fois: "Je dis aux gens qui m'écoute: +permettez qu'il y ait une opposition humaniste, écologique et sociale+. La démocratie sociale va continuer. Si vous croyez que les travailleurs de ce pays et les salariés d'une manière générale vont se laisser tondre, simplement parce que tous les hebdomadaires du pays publient la photo souriante du jeune prince, vous rêvez!". Et de fustiger régulièrement la "monarchie républicaine" que souhaiterait instaurer le "prince" Macron.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Luc Mélenchon fustige régulièrement régulièrement la "monarchie républicaine" que souhaiterait instaurer le "prince" Macron.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-