L'Elysée fait l'acquisition de 1.200 assiettes de luxe (et ne paiera pas la facture)

L'Elysée fait l'acquisition de 1.200 assiettes de luxe (et ne paiera pas la facture)

Publié le :

Mercredi 13 Juin 2018 - 14:52

Mise à jour :

Mercredi 13 Juin 2018 - 14:59
©Wikimedia Commons Rémi Mathis
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon une information du "Canard enchaîné", la commande passée par l'Elysée pour l'acquisition de 1.200 assiettes de luxe affichera un prix supérieur aux annonces faites. Mais le "Château" ne dépensera rien, contrairement au contribuable.

C'est une commande en provenance de l'Elysée dont le couple Macron ne souhaite visiblement guère faire de publicité. Une commande a été passée auprès de la prestigieuse manufacture de Sèvres pour "900 assiettes de présentation et 300 assiettes à pain". L'Elysée avait dans un premier temps annoncé au Journal du Dimanche que le montant de cette acquisition s'élevait à 50.000 euros, pris en charge par la manufacture et le ministère de la Culture.

Or, selon Le Canard enchaîné en date de ce mercredi 13, le niveau réel de l'acquisition est sans doute bien plus élevé. Les 50.000 euros évoqués correspondent en fait au montant alloué à un concours réunissant 30 artistes pour désigner celui qui aurait l'honneur de produire ensuite les 1.200 assiettes. Or, au tarif moyen d'une pièce issue de la manufacture de Sèvres (soit 400 à 500 euros), la note finale devrait largement dépasser les 500.000 euros.

Petite subtilité cependant, les productions de la manufacture de Sèvres –qui est un établissement public– ne sont pas directement facturées à l'Elysée. Ce qui n'empêchera pas une rémunération indirecte sur le budget public puisque 60% des ressources de l'établissement proviennent de subventions dont le niveau a explosé en deux ans passant de 3,807 millions d'euros en 2016 à 4,448 millions pour cette année 2018 selon l'hebdomadaire satyrique. Soit une hausse de 16,8%.

Voir aussi: Marges de rêve pour le luxe français, même si les prix ont peu augmenté

Une première partie de cette prestigieuse commande devrait arriver rue du Faubourg Saint-Honoré d'ici la fin de l'année 2018. Pour l'anecdote, l'artiste vainqueur du concours d'appelle Evariste Richer et devrait, selon l'hebdomadaire, appeler son (coûteux) service "Bleu Elysée", une référence possible au "bleu de Sèvres", la couleur caractéristique des porcelaines qui étaient fournies à la famille royale.

L'Elysée va acquérir 1.200 assiettes de luxe.


Commentaires

-