L'épouse de François Fillon aurait touché 500.000 euros bruts comme attachée parlementaire de son mari, selon "Le Canard enchaîné"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L'épouse de François Fillon aurait touché 500.000 euros bruts comme attachée parlementaire de son mari, selon "Le Canard enchaîné"

Publié le 24/01/2017 à 20:23 - Mise à jour à 20:37
©Jean-François Monier/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Penelope Fillon, l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle 2017, a été rémunérée comme attachée parlementaire de son mari, ou du suppléant de celui-ci lorsque son époux était ministre. La pratique n'est pas interdite sauf bien entendu si elle cache un emploi fictif. Et "Le Canard enchaîné", qui révèle l'affaire, livre quelques témoignages embarrassants.

La femme de François Fillon, Penelope Fillon, a été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari ou du suppléant de celui-ci à hauteur d'environ "500.000 euros brut" au total, ainsi que par la Revue des deux mondes, affirme Le Canard enchaîné dans son édition à paraître mercredi.                                  

D'après "les feuilles de paie" de Penelope Fillon, celle-ci a été rémunérée de 1998 à 2002 par son mari, député de la Sarthe, sur l'enveloppe réservée à cet effet pour les députés et les sénateurs.

Cette enveloppe, qui vient en sus de l'indemnité du député, sert à rémunérer les assistants parlementaires basés à l'Assemblée ou dans les permanences des circonscriptions. "Calculé en principe pour trois collaborateurs", selon le site de l'Assemblée, son montant est de 9.561 euros par mois actuellement.

Le fait d'embaucher des proches comme collaborateurs n'est pas interdit pour les parlementaires, à condition que ce ne soit pas un emploi fictif.

A partir de 2002, après l'entrée de François Fillon au gouvernement, Penelope Fillon, sans profession connue et qui est toujours en retrait des activités politiques de son mari, devient collaboratrice du suppléant de celui-ci, Marc Joulaud. D'après les chiffres obtenus par Le Canard enchaîné, c'est à cette période qu'elle sera rémunérée le plus (de 6.900 à 7.900 euros mensuels).

Une collaboratrice de François Fillon à l'époque, interrogée par Le Canard, dit "n'avoir jamais travaillé avec elle". "Je n'ai pas d'info à ce sujet. Je ne la connaissais que comme femme de ministre."

En 2012, Le Canard affirme que Penelope Fillon a de nouveau été rémunérée "pendant six mois au moins" quand François Fillon est redevenu député de la Sarthe, après cinq ans à Matignon. "Au total, Penelope aura perçu environ 500.000 euros brut sur les caisses parlementaires" en huit ans, affirme l'hebdomadaire.

Le Canard affirme aussi que Penelope Fillon a été parallèlement salariée, entre le 2 mai 2012 et décembre 2013, de la Revue des deux mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière (PDG de Fimalac), un ami de François Fillon. Elle touchait alors environ 5.000 euros bruts par mois.

Interrogé par l'hebdomadaire, le directeur de la revue, Michel Crépu, se dit "sidéré": "Je n'ai jamais rencontré Penelope Fillon et je ne l'ai jamais vue dans les bureaux de la revue." Il précise toutefois que Penelope Fillon a signé "deux ou peut-être trois notes de lecture".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Pénélope Fillon n'a pas de profession connue.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-