Les Beauvaisiens disent "non" à la police municipale armée

Les Beauvaisiens disent "non" à la police municipale armée

Publié le :

Lundi 28 Septembre 2015 - 12:05

Mise à jour :

Lundi 28 Septembre 2015 - 12:09
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les habitants de Beauvais (Oise) se sont prononcés dimanche 27 contre l'armement de la police municipale de la ville. Un rejet franc et massif qui a été voté à près de 70% des suffrages exprimés.

Le résultat a le mérite d'être clair et net. Appelés aux urnes pour se prononcer sur l'armement de la police municipale, les habitants de Beauvais, dans l'Oise, ont largement rejeté la proposition lors d'un référendum organisée à l'initiative de la maire Les Républicains de la ville, Caroline Cayeux.

A la question "êtes-vous, oui ou non, pour l'armement de la police municipale?", les Beauvaisiens ont ainsi répondu par la négative à près de 67%, selon les résultats officiels annoncés par la maire de la ville dimanche soir. Un scrutin toutefois marqué par une faible participation, à peine 19% d'inscrits s'étant déplacés.

"C'est bien", si l'on tient compte du fait que les bureaux de vote ont fermé deux heures plus tôt que d'habitude (18h00 au lieu de 20h00), a estimé en substance Caroline Cayeux à propos de cette participation. L'élue à l'origine de cette consultation populaire a ajouté qu'il s'agissait d'une "belle victoire de la démocratie". "Je suis surprise surtout de la proportion deux tiers, un tiers. J’en suis satisfaite, cela a le mérite d’être clair, c’est tranché de la même manière dans tous les bureaux de vote. Je respecte la volonté du corps électoral et nous déciderons donc de ne pas armer la police municipale", a-t-elle enfin annoncé, citée par Le Courrier Picard.

Une victoire pour l'opposition municipale dont le chef de file, le socialiste Thibaud Viguier, a dit "se réjouir". Il a pour sa part analysé la forte abstention comme le signe "que les Beauvaisiens n'ont pas donné de crédit à ce référendum et ont refusé cette opération démagogique". La sénatrice-maire de Beauvais Caroline Cayeux n'avait toutefois pas pris position, que ce soit en faveur ou contre le fait d'armer la police de la ville, lors de la campagne avant ce référendum.

 

LA maire de Beauvais a annoncé qu'elle n'armera pas les policiers municipaux.


Commentaires

-