Les Français ne veulent pas travailler plus (sondage)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 21 avril 2019 - 18:02
Image
Des ouvriers au travail au siège du fabricant de machines-outils Danobatgroup dans la ville basque d'Elgoibar en Espagne, le 3 avril 2019
Crédits
© ANDER GILLENEA / AFP
Selon un songe Ifop pour le "JDD", 54% des Français refusent de travailler plus, mais choisiraient l'abandon des 35 heures s'ils n'avaient pas le choix.
© ANDER GILLENEA / AFP

Dans son allocution, finalement reportée à cause de l'incendie de Notre-Dame, Emmanuel Macron devait demander aux Français de "travailler davantage". Mais cette perspective n'est pas la bienvenue. Les actifs s'opposent en majorité à cette idée mais, s'ils n'avaient pas le choix, ils opteraient pour l'abandon des 35 heures.

Selon un sondage Ifop réalisé pour le Journal du Dimanche, 54% des Français sont opposés à l'idée de travailler plus, ce que le président de la République comptait apparemment leur demander lors de son allocution (reprogrammée à une date ultérieure pour gérer les conséquences de l'incendie de Notre-Dame de Paris). A l'opposée, 46% des personnes sondées y sont favorables.

Parmi les opinions politiques des individus favorables à l'augmentation du temps de travail, on retrouve d'après ce sondage une majorité de partisans de la République en Marche (75%) et des Républicains (84%).

L'option réjouit sans surprise beaucoup moins du côté des Insoumis (35% d'opinion favorable) et des électeurs du Rassemblement national (33%).

Ainsi, 54% des sondés ont donc répondu qu'ils n'étaient pas pour une augmentation du temps de travail.

Toutefois, si cette mesure finissait par passer, ils préféreraient que le gouvernement opte pour l'abandon des 35 heures (41%) et donc travailler plus chaque semaine.

Lire aussi - Suppression de l'ENA, RIC, travailler plus: ce que devait annoncer Macron lundi?

Ensuite, 25% des personnes interrogées disent préférer une augmentation des années de cotisation pour percevoir une retraite à taux plein.

Et 14% des gens envisageraient plutôt la suppression d'un ou plusieurs jours fériés, alors que 20% ne se prononcent en faveur d'aucune de ces solutions.

Et aussi:

Philippe favorable à "travailler plus longtemps" pour financer la dépendance

Retraite: une baisse des pensions de ceux qui refusent de travailler plus longtemps?

Les Franciliens prêts à gagner moins pour travailler plus près de chez eux

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.