Les Gilets jaunes "ne sont pas le peuple" et "n'ont plus de revendication" (Castaner)

Les Gilets jaunes "ne sont pas le peuple" et "n'ont plus de revendication" (Castaner)

Publié le 26/04/2019 à 10:52 - Mise à jour à 10:58
© Philippe LOPEZ / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

A la veille de l'Acte 24 des Gilets jaunes, Christophe Castaner a pointé du doigt ce vendredi 26 un mouvement qui se serait radicalisé et ne représente pas le peuple ainsi que des manifestants qui "ne seront pas satisfaits" quelles que soient les mesures prises par l'exécutif.

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron, jeudi en réaction à la crise des Gilets jaunes, ne devraient pas empêcher les manifestations prévues samedi 27 à Paris pour l'Acte 24 du mouvement. Mais pour le ministre de l'Intérieur Chirstophe Castaner, cela ne constitue pas un échec puisque ces manifestants se seraient rassemblés quels que soient les éléments dévoilés.

"Ceux qui manifestent le samedi matin ne seront pas satisfaits, c'était écrit avant même que le président s'exprime", a déclaré le ministre sur Franceinfo ce vendredi. "Ils n'ont plus de revendication si ce n'est la disparition du président de la République intuitu personae ou du ministre de l'Intérieur de temps en temps". Le ministre a réduit les "Actes" de ces dernières semaines et à venir à un "rituel du samedi" consistant à "empêcher, nuire et provoquer les forces de sécurité". Et de mettre en avant une "radicalité" du mouvement, et la présence d'éléments "ultra-violents".

Voir: Macron "n'a pas écouté ce qu'on a dit", estiment des figures des Gilets jaunes

Dans un argumentaire présentant les Gilets jaunes comme désormais une minorité, il a rebondi sur la baisse de la mobilisation ces dernières semaines. Selon le ministère de l'Intérieur, le nombre de manifestants a reculé sur l'ensemble du pays los de l'Acte 23 (27.900 contre 31.100 la semaine précédente) mais a quasiment doublé dans la capitale (9.000). "30.000 (Gilets jaunes) ce n'est pas le peuple, ce n'est pas la France", a conclu le ministre.

Le comptage des manifestants est chaque semaine contesté par les Gilets jaunes qui revendiquaient samedi dernier 100.000 personnes. Selon les derniers sondages, une majorité de Français souhaitent désormais que la mobilisation hebdomadaire s'arrête. Mais 40% d'entre eux y restent favorables et l'adhésion aux revendications demeure importante.

Au moins une manifestation de "convergence des luttes" -organisée par la CGT qui y invite notamment les Gilets jaunes- est prévue samedi à Paris. D'autres rassemblements pourraient avoir lieu dans la capitale mais aussi à Strasbourg.

Lire aussi:

Acte 24 des Gilets jaunes: manifestations à Paris et Strasbourg samedi 27

Gilets jaunes: Macron salue "les justes revendications à l'origine du mouvement"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Pour Christophe Castaner, les quelque 30.000 Gilets jaunes qui manifestent n'ont plus de revendication.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-