Les journalistes priés par Gérald Darmanin de « se rapprocher des autorités avant les manifestations »

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les journalistes priés par Gérald Darmanin de « se rapprocher des autorités avant les manifestations »

Publié le 19/11/2020 à 15:07
© Ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Alors que l’Assemblée nationale adopte tour à tour les articles de la loi sur la sécurité globale, dont le très controversé article 24, le débat s’envenime entre le ministre de l’Intérieur et les journalistes. 
 
Mardi 17 novembre, la manifestation contre cette proposition de loi s’est terminée à grands renforts de gaz lacrymogènes et de canons à Paris. Les images circulent (elles le peuvent encore), de journalistes sommés de quitter les lieux sous peine d’arrestation pour attroupement, interpellés dans le cas de deux d'entre eux, ou violentés. 
 
Une soixantaine d’organisations, dont la Ligue des droits de l’Homme, les syndicats de journalistes et Amnesty International, ont publié un communiqué commun le lendemain intitulé « la liberté d’informer attaquée lors du rassemblement pour le droit à l’information » et appelant à une nouvelle manifestation samedi. 
 
« Des atteintes à la liberté d’informer ont été commises par des membres des forces de l’ordre en fin de rassemblement à Paris »
Se signaler en amont
 
Le soir-même, Gérald Darmanin expliquait, lors d’une présentation au ministère de l’Intérieur, que « conformément au schéma du maintien de l’ordre », les journalistes souhaitant couvrir des manifestations devraient « se signaler » en amont aux autorités préfectorales.
 
Une (forte) suggestion réitérée sur Twitter dans la foulée :
 
 
De quoi faire bondir bon nombre de journalistes toujours attaché à la liberté d’information !
 
En première réponse et avant de nouveaux rassemblements, un hashtag a été lancé sur Twitter, #AlloLaPref. Avec un malin plaisir et un certain humour, de nombreux reporters demandent à leurs préfectures respective l’autorisation de faire leur métier. 
 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministère de l'Intérieur brandit le nouveau Schéma national du maintien de l'ordre

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-