Les propos du pape François sur la "théorie du genre" déclenchent les critiques de la presse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les propos du pape François sur la "théorie du genre" déclenchent les critiques de la presse

Publié le 04/10/2016 à 08:51
©Andreas Solaro/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les propos du pape François sur la "théorie du genre" ont été largement fustigés dans la presse. La plupart des titres pointent une forme de "méconnaissance" de la réalité de ce qui est enseigné dans les écoles françaises.

"Souverains poncifs", "pontificale grenade", "généralisation de bien mauvais genre": la presse du mardi 4 n'est pas tendre avec le pape François, qui a réveillé la polémique en accusant les manuels scolaires français de propager la "théorie du genre".

Dimanche 2, dans l'avion qui le ramenait du Caucase, le souverain pontife a dénoncé un "sournois endoctrinement" des manuels scolaires français.

Libération a beau se moquer des "souverains poncifs" proférés par le pape, la parole de François "est une mise en lumière littéralement tombée du ciel pour les militants +anti-gender+ dont la cause semblait replongée dans l'indifférence", analyse Christel Brigaudeau dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"La sortie en altitude du pape François (est) une bénédiction pour le mouvement +La Manif pour tous+ au moment où les opposants au mariage homosexuel tentent de remobiliser dans la rue le 16 octobre", confirme Hervé Favre dans La Voix du Nord.

Le Figaro note d'ailleurs que la théorie du genre est "attaquée de toutes parts", soulignant qu'un collectif d'opposants baptisé "VigiGender a distribué 20.000 brochures qui dénoncent ce concept attaqué par le pape".

Certes, en défense de la parole papale, La Croix, sous la plume de Guillaume Goubert, invite à "écouter ce que dit le pape", dont le propos "était nettement plus vaste", à savoir "qu’aux yeux de l’Eglise catholique la différence sexuelle entre l’homme et la femme est fondatrice et que cela présente un danger de la relativiser, en particulier dans le cadre scolaire".

Mais le message papal est résumé plus crûment dans le Midi libre par Jean-Michel Servant: "à l’écouter, l’école de la République serait celle de la luxure! François nous avait pourtant habitués à un peu plus de clairvoyance. A davantage de retenue".

"Pour infaillible qu’il soit censé être, le pape aurait dû pour le moins vérifier le bien-fondé des propos ainsi relayés. Plutôt que de s’adonner à une généralisation de bien mauvais genre", réagit Daniel Muraz dans Le Courrier picard.

"La lutte pour l’égalité hommes-femmes reste une exigence permanente, à l’école et au-delà. L’Église n’en a jamais été à la pointe. Rien ne changera de ce côté-là", se désole Jean-Louis Hervois dans La Charente libre.

Plus largement, dans La Nouvelle République du Centre ouest, Denis Daumin déplore "cette pontificale grenade dégoupillée" en pleines "tensions communautaires, avivées par les attentats récents".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le pape avait évoqué le "sournois endoctrinement" des manuels scolaires français.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-