Les Républicains: Daniel Fasquelle réclame l'exclusion de Sens commun du parti

Les Républicains: Daniel Fasquelle réclame l'exclusion de Sens commun du parti

Publié le :

Jeudi 19 Octobre 2017 - 08:40

Mise à jour :

Jeudi 19 Octobre 2017 - 08:50
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Daniel Fasquelle ne veut plus de Sens Commun chez Les Républicains. Le député-maire du Touquet a écrit une lettre à Bernard Accoyer pour lui demander de supprimer la convention qui lie les deux mouvements à cause des récentes déclarations du président de l'émanation politique de la Manif pour tous.

Les militants de Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous, vont-ils devoir rendre leur carte du parti Les Républicains? C'est du moins ce que souhaite le candidat à l'élection du président de LR Daniel Fasquelle.

En effet, le député-maire du Touquet a écrit mercredi 18 une lettre à Bernard Accoyer, actuel secrétaire général du parti demandant que Les Républicains rompent les ponts avec Sens commun et surtout de supprimer la convention qui lie les deux mouvements. "La conséquence serait que l'adhésion à Sens commun ne vaudrait plus adhésion à LR. Mais si certains de leurs membres veulent se désolidariser de la ligne de leur président, ils quittent Sens commun et rejoignent directement Les Républicains", demande l'élu. Et d'ajouter: "le président de Sens commun a souhaité une plate-forme commune entre sa formation et Marion Maréchal-Le Pen" et "a affirmé que l'on ne peut être Français sans être chrétien", valeurs jugées "incompatibles avec les positions des Républicains".

En effet, le patron de Sens Commun Christophe Billan avait expliqué début octobre au magazine L'Incorrect que "l'on est soit chrétien spirituellement, soit chrétien culturellement mais (que l') on ne peut pas être Français sans avoir les pieds dans un des deux".

Le député-maire du Touquet a également peu goûté le fait que le président de Sens commun ait affirmé être "en négociation" avec "ceux qui sont en capacité de gagner" la présidence de LR, sous entendu les deux favoris: Laurent Wauquiez et Daniel Fasquelle lui-même. Le premier avait égalkement pris sers distances avec les partisans de la Manif pour tous après ces déclarations

Daniel Fasquelle a réclamé mercredi la "dénonciation de la convention" qui lie son parti à Sens commun.


Commentaires

-