Les Républicains: Valérie Pécresse ne briguera pas la présidence du parti tant que la ligne politique n'aura pas évolué

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les Républicains: Valérie Pécresse ne briguera pas la présidence du parti tant que la ligne politique n'aura pas évolué

Publié le 09/07/2017 à 11:05 - Mise à jour à 11:06
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Valérie Pécresse a annoncé qu'elle refusait de "participer à une guerre des chefs" pour la présidence des Républicains, et annonce le lancement d'un mouvement au sein du parti, intitulé "Libres".

Si la guerre des chefs doit avoir lieu, ce sera sans elle. Valérie Pécresse a expliqué dans une interview au JDD qu'elle renonçait à se porter candidate à la présidence des Républicains. "Je ne participerai pas à une guerre des chefs à l'automne, parce qu'elle serait stérile tant que la question de la ligne n'est pas tranchée".

En effet, l'ancienne ministre reproche la ligne porté par François Fillon au cours de la campagne présidentielle: "On a donné le sentiment qu'on préférait la France d'avant à la France d'aujourd'hui. Quand vous dîtes aux Français qu'on reviendra sur la loi Taubira, vous leur vendez de l'illusion"

L'élue d'Île-de-France a déploré le fait que "certains veulent un retour à la ligne Buisson, celle qui nous a fait perdre en 2012", estimant que "derrière, il y a la tentation d'un rapprochement avec l'extrême droite". Et d'ajouter: "Ce qui se dessine, c’est une ligne d’opposition brutale et très conservatrice. Or, je pense que si nous avons perdu la présidentielle, ce n’est pas seulement sur la question de l’exemplarité ou à cause de la guerre des chefs, mais aussi parce que nous avions un problème de ligne".

Pour Valérie Pécresse, il aurait été "logique" de se mettre d’accord sur une ligne "avant de choisir un leader", mais elle ne se fait "pas d’illusions" car "tout le monde a envie de se débarrasser de cette question le plus vite possible".

Pour autant, pas question de rester les bras croisés pour Valérie Pécresse; "J'ai décidé de créer un mouvement d'idées qui, à ce stade, se situe au sein des Républicains". "Libres! serait un beau nom, soyonslibres.fr sera notre site", a-t-elle expliqué, précisant que ce mouvement est "l'ultime tentative pour qu'on reste unis".

Toutefois, la présidente du Conseil régional d'Ile-de-France a fait savoir que ce mouvement serait sa dernière tentative de se concilier avec les autres Républicains. "C'est l'ultime tentative pour qu'on reste unis, pour qu'on réussisse à continuer à vivre ensemble. Quel que soit le futur président du parti, il devra entendre la voix forte de ceux qui disent: +nous voulons une autre droite+", a-t-elle martelé, non sans exclure de claquer la porte du parti.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Pour Valérie Pécresse, il aurait été "logique" de se mettre d’accord sur une ligne "avant de choisir un leader".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-