Liste des candidats aux législatives 2017: l'aspirant député type est un homme cadre de 48,5 ans

Liste des candidats aux législatives 2017: l'aspirant député type est un homme cadre de 48,5 ans

Publié le :

Dimanche 11 Juin 2017 - 16:51

Mise à jour :

Dimanche 11 Juin 2017 - 16:57
©François Guillaut/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La liste des candidats aux législatives 2017 est révélatrice d'habitudes qui ont la vie dure en politique. Le profil type de l'aspirant député est ainsi un homme d'un peu moins de 50 et de CSP+. Loin du visage de la population.

CANDIDATS - Un total de 7.882 candidats sont en lice pour le premier tour des élections législatives 2017 de ces dimanche 11 et 18 juin. Près de 14 prétendants en moyenne par siège (avec un pic à 27 dans la 9e circonscription des Français établis hors de France) qui est en deçà de 2002 (8.444 aspirants députés!) mais très supérieur à 2012 (6.611). Du côté du profil type toutefois, rien n'a vraiment changé.

Le portrait robot du candidat "moyen" de cette élection est ainsi des plus classiques. Il s'agit d'un homme (57,6% des candidats) quadragénaire (en 2012 l'âge moyen était de 50 ans et en 2007 de 51 ans). Les CSP+ sont également très largement surreprésentées avec plus d'un candidat sur trois cadres ou de profession libérale. Les aspirants députés sont moins de 5% à être députés.

A noter enfin que la féminisation de l'Assemblée pourrait se poursuivre. Alors que les 155 députées élues en 2012 était déjà un record, cette année plus encore pourrait entrer au Palais Bourbon notamment car LREM, le MoDem, le FN ou encore le PRG ont investi de nombreuses Françaises.

Participation, réactions, rebondissements: suivez en direct la journée électorale du premier tour des élections législatives 2017 en cliquant ICI

Des premiers résultats du premier tour sont déjà disponibles, cliquer ICI

Un peu plus de 47 millions de Français sont appelés aux urnes ces dimanches 11 et 18 juin dans les 577 circonscriptions de métropole, d'outre-mer et de l'étranger pour départager les 7.882 candidats à un siège à l'Assemblée nationale. Un nombre sensiblement supérieur à celui des législatives de 2012 auxquelles 6.603 aspirants députés étaient en lice.

Les sondages prédisent une majorité plus que confortable pour Emmanuel Macron, qui aurait ainsi les mains libres pour mener sa politique. Le nouveau président pourrait voir près -plus?- de 400 députés étiquetés à ses couleurs entrer au Palais Bourbon. Un raz-de-marée presque sans équivalent sous la Ve République, comparable au plébiscite en faveur du général De Gaulle en juin 1968. Les perdants annoncés, du PS à LR en passant par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, misent toutefois sur un sursaut de leurs électorats respectifs, voire sur une abstention record qui pourrait rebattre les cartes.

En 2012, les députées étaient 155 sur 577 élus au total.

Commentaires

-