Liste "gilets jaunes": deux membres jettent l'éponge sous la pression

Liste "gilets jaunes": deux membres jettent l'éponge sous la pression

Publié le :

Mardi 29 Janvier 2019 - 12:52

Mise à jour :

Mardi 29 Janvier 2019 - 13:02
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le directeur de campagne de la liste "gilets jaunes" ainsi que l'un de ses candidats ont annoncé lundi leur retrait. De nombreux militants ont dénoncé cette initiative comme une trahison de l'aspect apolitique du mouvement.

Encore embryonnaire, la liste estampillée "gilets jaunes" et dirigée par Ingrid Levavasseur semble déjà menacée. Deux membres clés ont en effet annoncé leur retrait. L'initiative a été l'objet de nombreuses critiques d'une partie de la base, voire de menaces, certains reprochant aux candidats leur passé politique.

Le directeur de campagne Hayk Shahinyan a ainsi annoncé lundi 28 se retirer de toutes ses activités afin de "prendre du recul", évoquant ses "doutes" et une forme de "précipitation".

Autre figure médiatique de la liste, Marc Doyer a également annoncé jeter l'éponge face aux critiques. Certains gilets jaunes ont mis en cause son impartialité, l'homme ayant soutenu LREM au point d'être candidat à l'investiture pour les législatives de 2017, avant selon ses dires de se désolidariser des idées d'Emmanuel Macron.

"Je passe pour un infiltré d'En marche sur cette liste, alors que je suis moi-même déçu par Macron. On n'a pas compris ma démarche. Je ne suis pas venu sur cette liste pour me faire un salaire. Donc je pars, on ne pourra plus me rapprocher d'être là pour attendre quelque chose", a-t-il déclaré au JDD. Le passé politique de Hayk Shahinyan, ancien des Jeunes socialiste, avait également été pointé du doigt.

Voir: Liste de gilets jaunes aux Européennes: une bonne nouvelle pour Macron?

Ingrid Levavasseur elle-même a subi critiques et insultes sur les réseaux sociaux, notamment après qu'elle se soit vu proposer une place de chroniqueuse sur BFMTV. Accusée de trahir l'aspect apolitique du mouvement, elle avait d'ailleurs décidé de ne pas manifester samedi 26 pour l'acte 11.

Depuis le début du mouvement, plusieurs figures de leader ont émergé mais aucune n'a été unanimement soutenue. Elles ont souvent été décriées comme cherchant à attirer l'attention médiatique ou à promouvoir à travers les gilets jaunes tel ou tel mouvement politique.

Lire aussi:

Levavasseur: une liste "gilets jaunes" aux Européennes pour "intégrer le système" politique

Plusieurs gilets jaunes ont abandonné la liste lancée pour les européennes.


Commentaires

-