Loi asile et immigration: échanges tendus entre la ministre Jacqueline Gourault et les députés LR (vidéos)

Loi asile et immigration: échanges tendus entre la ministre Jacqueline Gourault et les députés LR (vidéos)

Publié le :

Jeudi 19 Avril 2018 - 09:35

Mise à jour :

Jeudi 19 Avril 2018 - 09:38
Gros coup de colère de la ministre Jacqueline Gourault mercredi à l'Assemblée nationale. Lors des questions au gouvernement, qui traitaient de la loi asile et immigration, elle n'a visiblement pas apprécié les interrogations récurrentes de certains députés LR.
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les députés LR ont lourdement insisté et ça n'a pas vraiment plus à la ministre Jacqueline Gourault mercredi 18 au soir lors d'une séance de questions au gouvernement. Les élus ont en effet demandé toute la soirée si, dans le cadre de la loi asile et immigration, le gouvernement avait "un plan caché".

Ce "plan" fait suite à des révélations faites par Le Monde. le journal a en effet affirmé que 40.000 personnes allaient être régularisée d'après un élu de la majorité.

A voir aussi: Asile et immigration - Collomb présente son projet de loi controversé

Certainement agacés de ne pas se voir communiquer "des chiffres concernant l'étude d'impact", les élus LR ont averti la ministre. "Le débat parlementaire ne pourra continuer dans des conditions sereines. Et nous allons donc devoir demander suspension de séance sur suspension de séance jusqu'à ce que vous puissiez demander soit l'autorisation de communiquer les chiffres, soit nous les donner tout de suite".

Déjà questionné sur le sujet en commission Gérard Collomb, ministre de tutelle de Jacqueline Gourault, avait répondu: "lorsque nous aurons examiné l'ensemble des articles de cette loi, nous pourrons débattre de ce qu'il convient de faire au sujet des personnes qui se trouvent sans statut". Une réponse qui n'a visiblement pas convenue aux députés LR qui ont réitéré leurs interrogations auprès de Jacqueline Gourault.

"Monsieur Jacob, vous allez laisser continuer ces méthodes pendant longtemps, obliger un ministre à répondre? Ce sont des méthodes autoritaires qui ne sont pas acceptables en démocratie. Qu'est-ce que c'est que ces méthodes?", a-t-elle crié au chef du groupe LR, visiblement exaspérée par les interrogations à répétition de Fabien Di Philippo et Pierre-Henri Dumont notamment.

Cette sortie, jugée "maladroite" par plusieurs élus issus de la majorité ou non, a tout de même permis à la ministre de ne pas répondre aux questions posées ce qu'a regretté Christian Jacob.

Cette "soirée bizarre" au sein de l'Assemblée avait démarré avec de grosses tensions entre la majorité et les députés de gauche et LR, qui ont demandé de nombreux rappels au règlement pour un renvoi des débats.

Les discussions portaient sur l'épineux article 3 du texte polémique. Celui-ci prévoit que les mineurs reconnus comme réfugiés puissent faire venir leur fratrie sur le sol français. Aujourd'hui, ils peuvent seulement retrouver leurs parents. Les élus LR et FN font vent debout contre ce projet.

Jacqueline Gourault s'est fortement énervée face aux députés LR mercredi soir à l'Assemblée nationale.


Commentaires

-