Loi Travail: 10 personnes encore en garde à vue à Nantes

Loi Travail: 10 personnes encore en garde à vue à Nantes

Publié le :

Mercredi 06 Avril 2016 - 13:26

Mise à jour :

Mercredi 06 Avril 2016 - 13:29
La manifestation contre la loi Travail à Nantes (Loire-Atlantique) a donné lieu à des dégradations et des violences, mardi. Une dizaine de personnes interpellées lors du rassemblement étaient encore en garde à vue ce mercredi.
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Dix personnes, interpellées mardi après des heurts lors d'une nouvelle manifestation à Nantes contre le projet de loi Travail, étaient toujours en garde à vue mercredi matin, a-t-on appris de source policière.

Au total, 13 personnes avaient été interpellées à l'issue de cette manifestation qui a réuni jusqu'à 1.600 participants et donné lieu à des heurts avec les forces de l'ordre et à de nombreuses dégradations, mais trois ont été remises en liberté. Les personnes encore en garde à vue sont tous des hommes, âgés de 15 à 32 ans, mais en majorité des mineurs et des jeunes majeurs, selon la source policière.

En marge de cette nouvelle mobilisation, "plusieurs centaines d'individus, dont certains cagoulés et armés, se sont livrés à des actes de violence et à des dégradations inacceptables (...)", a condamné mardi soir la préfecture de Loire-Atlantique."Ces manifestants n'exerçaient pas une liberté d'expression, à laquelle l’État est attaché, mais cherchaient à agresser, casser et piller", ont déploré les autorités.

De nombreuses vitres de commerces ou d'établissements bancaires ont été brisées, un bus, mais aussi un TER, lors d'une brève occupation des voies SNCF, ont été caillassés. Le rideau de fer du siège du Parti socialiste a été attaqué à la meuleuse.

Lors d'une précédente mobilisation, le 31 mars, qui avait réuni entre 12.000 personnes selon la préfecture et 30.000 selon la CGT, déjà émaillée d'incidents, 16 hommes avaient été interpellés.

Lors de la manifestation parisienne, près de 150 interpellations ont été effectuées, principalement pour des contrôles d'identité, et onze personne ont été placées en garde à vue.

 

Des commerces, des transports publics ainsi que les locaux du PS ont été vandalisés durant la manifestation nantaise.


Commentaires

-