Loi Travail: Le Guen juge "inconcevable" que des députés PS votent la censure avec la droite

Loi Travail: Le Guen juge "inconcevable" que des députés PS votent la censure avec la droite

Publié le :

Mardi 10 Mai 2016 - 20:47

Mise à jour :

Mardi 10 Mai 2016 - 20:52
©IBO/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les députés PS frondeurs n'avaient mardi pas encore fait part de leur intention de voter ou non la motion de censure après le recours de Manuel Valls au 49-3 sur la loi Travail. Mais pour Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, cela est "inconcevable".

Le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a estimé "inconcevable" mardi sur BFMTV que des députés PS puissent voter la motion de censure déposée par Les Républicains et l'UDI.

"Est-ce que j'imagine que des députés socialistes peuvent voter avec la droite? Cela me paraît inconcevable", a-t-il martelé. La motion de censure LR-UDI contre le gouvernement déposée après le recours à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution pour faire adopter le projet de loi travail sera débattue jeudi à 15h.

Interrogé sur la possibilité et les risques pour le gouvernement d'une motion de censure de gauche, envisagée par le président des députés Front de gauche, le communiste André Chassaigne, Jean-Marie Le Guen a répondu par une pirouette: "Si on est socialiste, on est socialiste, si on est communiste, on est communiste, et quand on est socialiste, on n'est pas communiste."

Le gouvernement peut-il tomber? "Non, sincèrement, je ne le crois pas", a répondu le secrétaire d’État.

"Je respecte les institutions. Donc, je ne vais pas préjuger d'un vote qui n'a pas eu lieu", a-t-il nuancé ensuite, avant de conclure: "Maintenant, si vous me demandez si c'est probable, je ne le crois pas. Est-ce que c'est souhaitable ? Encore moins."

Le chef de file des députés PS frondeurs, Christian Paul, a déclaré mardi qu'avec ses proches, il ne renonçait "à aucun moyen constitutionnel". "C'est une décision collective que nous allons prendre probablement demain", a-t-il dit, en faisant allusion à la possibilité d'une motion de censure de gauche.

 

"Si c'est probable, je ne le crois pas. Est-ce que c'est souhaitable ? Encore moins", a déclaré Jean-Marie Le Guen sur une éventuelle chute du gouvernement.


Commentaires

-