Loi Travail: les syndicats contestataires appellent les députés à rejeter le texte

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 03 mai 2016 - 13:36
Image
Manifestation contre la loi Travail à Paris.
Crédits
©Matthieu Alexandre/AFP
Les syndicats de salariés, de lycéens et d'étudiants qui réclament le retrait du projet de loi Travail ont appelé lundi soir les députés à rejeter ce texte "qui accentue la précarité".
©Matthieu Alexandre/AFP
Alors que le projet de réforme du code du Trvail est présenté ce mardi à l'Assemblée nationale, lundi soir, les syndicats de salariés, de lycéens et d'étudiants ont appelé les députés à rejeter ce texte "qui accentue la précarité".

Les syndicats de salariés, de lycéens et d'étudiants qui réclament le retrait du projet de loi Travail ont appelé lundi soir les députés à rejeter ce texte "qui accentue la précarité", annonçant une journée "d'interpellations des parlementaires" le 12 mai.

Dans un communiqué commun publié à la veille du début de l'examen du texte à l'Assemblée nationale, la CGT, FO, la FSU, Solidaires, l'Unef, l'UNL et la FIDL exhortent les députés à "rejeter ce projet de loi qui accentue la précarité, marque la remise en cause des conventions collectives, ruine les garanties collectives".

Alors que des rassemblements sont organisés "sur tout le territoire" mardi, ces syndicats demandent aux salariés des entreprises et administrations de débattre de "l'amplification de la mobilisation, y compris par la grève, pour obtenir le retrait du projet de loi".

Ils demandent à leurs organisations régionales, départementales et locales de "poursuivre les actions, manifestations ou grève pour faire pression pendant le débat parlementaire", qui doit se poursuivre jusqu'au 12 mai, avant un vote solennel le 17 mai. Ils conviennent "de faire du 12 mai une journée d'initiatives et d'interpellation des parlementaires".

"Une nouvelle réunion des organisations syndicales se tiendra dès le début de la semaine prochaine pour décider de nouvelles mobilisations", préviennent les signataires.

Alors que les précédentes journées de manifestations ont été émaillées de violences, ils rappellent que "manifester est un droit et que les pouvoirs publics doivent garantir la sécurité des manifestants" qui veulent le retrait du projet de loi. Ils "contestent la stratégie du maintien de l'ordre mise en place dans certains départements".

 

À LIRE AUSSI

Image
Myriam El Khomri
Loi Travail: le projet de loi arrive sous pression à l'Assemblée nationale
Le très contesté projet de loi Travail arrive mardi dans l'hémicycle de l'Assemblée pour deux semaines d'un examen sous pression de la rue et d'une partie de la majori...
03 mai 2016 - 09:03
Politique
Image
Valls-Sérieux-ministre
Loi Travail: pour Valls, le 49-3 "n'est pas un choix que nous privilégions"
Alors que le projet de loi Travail arrive ce mardi à l'Assemblée nationale pour examen, Manuel Valls a écarter pour l'instant tout recours au 49-3 pour faire passer le...
03 mai 2016 - 11:16
Politique
Image
Pierre Gattaz, président du Medef.
Loi Travail: en l'état, le texte "fait très peur" à Pierre Gattaz
Selon Pierre Gattaz, le patron du Medef, la loi Travail, en l'état, provoque "l'inquiétude" des patrons. Lui-même "vraiment des députés qu'ils reviennent à l'esprit in...
03 mai 2016 - 12:47
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don