Loi travail: LR et UDI déposent une motion de censure

Loi travail: LR et UDI déposent une motion de censure

Publié le :

Mardi 10 Mai 2016 - 17:28

Mise à jour :

Mardi 10 Mai 2016 - 17:29
©François Guillaut/AFP
PARTAGER :

VL avec AFP

-A +A

Manuel Valls a engagé mardi la responsabilité du gouvernement sur la loi Travail via l'article 49 alinéa 3 de la Constitution. Dans l'heure qui a suivi, les députés LR et UDI ont déposé une motion de censure, le FN et l’extrême gauche devraient suivre.

Les députés LR et UDI ont déposé ce mardi 10 une motion de censure du gouvernement, après l'engagement de la responsabilité annoncé par Manuel Valls pour faire adopter sans vote le projet de loi Travail, dénonçant "l’impasse dans laquelle François Hollande a mené (le) pays".

La droite, qui avait annoncé par avance cette initiative, a usé de cette prérogative bien avant la fin des 24 heures imparties par l'article 49-3 de la Constitution. "Qu’il soit contraint d’engager sa responsabilité sur un projet de loi qui ne comporte plus aucune ambition de réforme témoigne de l’impasse dans laquelle François Hollande a mené notre pays", selon le texte de la motion, transmis à l'AFP.

Elle sera débattue jeudi à 15h, ont indiqué les présidents des groupes parlementaires à la presse. "Tout est fait pour précipiter les choses dans l'affolement, la peur des manifestations", a dénoncé le chef de file des députés LR Christian Jacob, qui aurait préféré un débat mardi prochain, jour initialement prévu pour le vote solennel du texte, où les députés auraient été sans doute plus nombreux.

Le FN et l'extrème gauche ont également fait part dans la journée de leur volonté de voter contre le gouvernement. Le Front national a appelé les députés, "en particulier" ceux du PS, à "prendre leurs responsabilités et à assumer le rejet" du projet de loi travail "en faisant tomber le gouvernement" grâce au vote d'une future motion de censure.

De son côté, Pierre Laurent (PCF) a déclaré dans un communiqué: "J'appelle, dans l'unité la plus large à faire échouer ce déni de démocratie  en exigeant le retrait de la loi. J'appelle les parlementaires de gauche à constituer et à voter une motion de censure de gauche. Partout, faisons entendre notre colère contre ce recul majeur de nos droits sociaux. La loi Travail doit être retirée". Jean-Luc Mélenchon a de son côté déclaré: "Fin de règne crépusculaire: le recours au 49.3 pour passer sans débat et sans majorité la loi El Khomri contre le droit du travail! Qui veut l'empêcher doit voter la censure!".

Ces déclarations ne sont pas surprenantes, mais celles des députés PS frondeurs sont en revanche très attendues. Leur chef de file, Christian Paul, a annoncé qu'une "décision collective" serait prise mercredi. Le député PS de Paris Christophe Caresche, membre du bureau national du PS, a prévenu que les membres du parti qui voteraient une motion de censure en seraient exclus. Le PS a dit "regretter" dans un communiqué que le compromis "accepté par le Gouvernement et voté à une écrasante majorité du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, ne permette pas de garantir un vote unanime des parlementaires de la majorité".

 

 

Les députés ont 24 heures pour déposer une motion de censure .


Commentaires

-