Loi Travail - Manifestation du 12 septembre: quel impact sur le métro et les bus?

Loi Travail - Manifestation du 12 septembre: quel impact sur le métro et les bus?

Publié le :

Lundi 11 Septembre 2017 - 17:39

Mise à jour :

Lundi 11 Septembre 2017 - 17:52
©Alexandre Daiima/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les opposants à la réforme du code du travail défileront mardi à Paris entre Bastille et la place d'Italie. Le réseau de bus sera fortement perturbé sur cette zone, mais le métro devrait être épargné.

La manifestation de mardi 12 septembre contre la réforme du code du travail partira à Paris de la place de la Bastille à 14h. Le cortège passera ensuite par le boulevard de la Bastille, le quai de la Râpée, la place Mazas, le Pont d'Austerlitz, le boulevard de l'hôpital jusqu'à la Place d'Italie où est prévu la dislocation du cortège.

Ce lundi 11 en fin d'après-midi, ni la Préfecture de Police ni la RATP contactées par FranceSoir, n'indiquaient de fermeture de station de métro. La préfecture précisait qu'en raison des "restrictions de circulation" liées à la manifestation, les usagers étaient au contraire "invités à prendre les transports en commun". Cette situation pourrait cependant évoluer.

En revanche, le réseau de bus va être fortement impacté. Les lignes 20, 24, 27, 29, 47, 57, 61, 63, 64, 65, 67, 69, 76, 83, 86, 87, 89 et 91 seront déviées. A noter que le mouvement de grève qui accompagne la contestation ne devrait pas impacter le métro, et les bus seulement de manière modérée.

La CGT, Solidaires, la FSU mais aussi certaines fédérations et unions départementales de la CFE-CGC et de FO, appellent à la grève et à manifester mardi 12 contre la nouvelle loi Travail dont les cinq ordonnances de modification ont été présentées le 31 août par Edouard Philippe et Muriel Pénicaud. Après un été de contestation feutrée, car le contenu de la réforme n'était encore connu que de l'exécutif, la plupart des grandes centrales syndicales passent à l'action. Hormis la CFDT et la CFTC, toutes seront ainsi dans la rue.

Le patron de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon -qui organise pourtant son propre rassemblement le 23 septembre prochain- a annoncé participer également à cette journée d'action. Un rendez-vous crucial pour les opposants au texte tout autant que pour l'exécutif et dont les chiffres de mobilisation seront à coup sûr scrutés à la loupe.

De nombreux bus devront être déviés dans la zone de la manifestation (Illustration).


Commentaires

-