Lunel: "un nouveau coup porté au terrorisme" selon Bernard Cazeneuve

Auteur(s)
VL
Publié le 27 janvier 2015 - 15:19
Mis à jour le 28 janvier 2015 - 11:10
Image
Bernard Cazeneuve lors de la conférence de presse sur le coup de filet de Lunel
Crédits
©Ministère de l'Intérieur
Bernard Cazeneuve a confirmé ce mardi l'arrestation de cinq membres présumés d'une filière djihadiste.
©Ministère de l'Intérieur
Cinq personnes soupçonnées d'organiser le départ de djihadistes français vers l'Irak et la Syrie ont été interpellées ce mardi à Lunel (Hérault). Il pourrait s'agir d'une "filière particulièrement dangereuse et organisée" selon le ministre de l'Intérieur.

Ce mardi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé lors d'une conférence de presse l'interpellation de plusieurs personnes le matin même à Lunel dans l'Hérault. Une commune de 26.000 habitants déjà connue pour être la ville d'origine de plusieurs djhadistes.

"Ce matin, à Lunel et ses environs, (…) un nouveau coup a été porté au terrorisme", a déclaré le ministre. "Des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure et de la Direction centrale de la police judiciaire (…) ont procédé à cinq interpellations ainsi qu’à plusieurs perquisitions". Les cinq personnes, âgées de 26 à 44 ans ont été mises en garde à vue.

Il s'agissait pour les forces de l'ordre de démanteler une filière organisant le départ de jeunes Français"recrutés et endoctrinés" vers les zones de guerre au Moyen-Orient. "Depuis un an, plus de 10 d’entre eux ont quitté Lunel pour la Syrie, où ils ont rejoint les rangs de (…) Daech. Parmi eux, plusieurs ont trouvé la mort en Syrie ou en Irak". Si le rôle des suspects est confirmé par l'enquête "ce sera une filière particulièrement dangereuse et organisée qui aura été démantelée" a commenté Bernard Cazeneuve.

Selon Midi Libre, les autorités avaient prévu de réaliser ce coup de filet début janvier, mais les attentats de Paris les avaient conduits à repousser l'opération.

Le ministre a également rappelé les chiffres de l'activité liée au terrorisme islamiste en France et à sa répression: 73 ressortissants français enrôlés par l'Etat islamique et tués en Syrie ou en Irak, 547 personnes sous le coup d'une procédure judiciaire, 90 mises en examen, 75 mises sous écrous.

Jeudi 29, les ministres de la Défense des pays membres de l'Union européenne se retrouveront à Riga, capitale de la Lettonie, pour évoquer la question terroriste. Bernard Cazeneuve espère les convaincre d'appuyer la création d'un véritable PNR (Passenger Name Record) européen. Un fichier compilant les données des personnes voyageant en avion. En débat depuis plusieurs années à Bruxelles, ce projet avait été repoussé notamment en raison des interrogations sur l'atteinte à la vie privée. Mais les attentats de Paris pourraient pousser les dirigeants européens à revoir leur jugement.

 

À LIRE AUSSI

Image
Les hommes du GIGN.
Hérault: 5 djihadistes présumés interpellés à Lunel en garde à vue
Le RAID et le GIGN ont mené une vaste opération anti-terroriste à Lunel, dans l'Hérault, ce mardi matin. Cinq hommes ont été placés en garde à vue.Les suspects seraien...
27 janvier 2015 - 10:28
Société
Image
La ville de Lunel dans l'Hérault.
Djihadistes de Lunel: les propos polémiques de l'imam de la ville
L'imam de la ville de Lunel dans l'Hérault a provoqué une polémique ce week-end en refusant de condamner les jeunes djihadistes de cette ville partis combattre en Syri...
15 décembre 2014 - 11:00
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don