Macron contrôle France Télévisions: comment le FN a inventé le complot du "ErnotteGate" pendant la campagne (vidéo)

Macron contrôle France Télévisions: comment le FN a inventé le complot du "ErnotteGate" pendant la campagne (vidéo)

Publié le :

Mardi 16 Janvier 2018 - 15:04

Mise à jour :

Mardi 16 Janvier 2018 - 15:27
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des cadres du Front national proches de Marine Le Pen ont monté de toutes pièces une Fake News affirmant que la patronne de France Télévisions "roulait" pour Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, révèle ce mardi BuzzFeed.

C'est un modèle du genre. Imaginé, tourné et diffusé par des membres du FN, le sulfureux "ErnotteGate" était une Fake News, révèle ce mardi 16 BuzzFeed. Selon les éléments du site, ce sont des très proches de Marine Le Pen qui ont ainsi organisé l'opération, allant jusqu'à filmer un prestataire régulier du parti, suite à un reportage d'Envoyé spécial (France 2) sur les affaires judiciaires touchant le Front national.

De dos, dans la pénombre et avec une voix maquillée, un homme explique que Delphine Ernotte a été nommée à la tête de France Télévisions (par décision du CSA en avril 2015) "pour faire la campagne de François Hollande" et qu'elle était "en contact permanent avec l'Elysée". Un plan qui tombe toutefois à l'eau avec le renoncement du président, fin 2016. "Dès que Hollande n’a plus été candidat, bien évidemment, il a fallu soutenir coûte que coûte Macron avec l’objectif clair de battre Marine Le Pen", avance ainsi celui qui était donc un faux témoin. Puis de pousser jusqu'à prêter à Emmanuel Macron et Delphine Ernotte des "relations plus qu'amicales". Lourd de sous-entendu.

Lire aussi: Loi sur les Fake News, contrôle des médias, censure et libertés: Emmanuel Macron face à la riposte

C'est David Rachline, alors maire de Fréjus et sénateur FN, ancien patron de la branche jeune du FN, qui a diffusé le premier la vidéo sans commentaire, un soir de mars 2017. Puis, environ deux heures plus tard, dans un message séparé, de sous-entendre que tout ceci était à prendre à la dérision: "Vous voyez, tout le monde peut faire "journaliste" chez France Télévisions...".

Sauf que la vidéo a entre-temps connue une diffusion virale, étant notamment reprise et partagée par des comptes affichant leur soutien au FN. Et la présentant cette fois comme vraie, ou ne prenant pas le soin d'évoquer qu'il s'agit d'un canular.

Etait-ce l'objectif de David Rachline et du Front national? BuzzFeed ne s'avance pas jusque-là mais affirme, témoignages à l'appui, que ce sont bien des cadres du FN qui sont derrière. "Ce sont Damien Philippot et Philippe Vardon qui ont monté ça", explique une source interne au parti au site, désignant ainsi nommément le responsable du pôle rédaction de Marine Le Pen pendant la campagne (et frère de celui qui était alors encore numéro 2 de la patrone du FN) et le vice-président du groupe FN en Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Le "témoin" était également un très proche de la candidate frontiste, Christophe Boucher (prestataire du FN pour le web), selon des sources concordantes.

Ce mardi matin, David Rachline a de nouveau pris sa plume virtuelle:

Philippe Vardon a également démenti son implication auprès de France 3, mais sans nier la véracité des révélations de BuzzFeed. Ce qui fait s'interroger le site: "Si c'était une parodie, pourquoi le FN et Christophe Boucher refusent-ils de (nous) répondre sur ce point depuis des semaines?".

Des proches de Marine Le Pen ont orchestré le tournage et la diffusion de la vidéo dévoilant le "complot".

Commentaires

-