Macron: une primaire est un aveu de "faible leadership"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Macron: une primaire est un aveu de "faible leadership"

Publié le 01/07/2016 à 12:48
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Emmanuel Macron se laisse aller à une déclaration ambiguë: il assimile l'organisation d'une primaire, de droite ou de gauche, à "la preuve" d'un "faible leadership", sans préciser s'il sera candidat à celle organisée dans son camp.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron estime que l'organisation de primaires, à droite comme à gauche, sont "la preuve" d'un manque de leadership politique, selon des propos rapportés vendredi par Le Figaro.

"Les primaires, c'est la preuve du faible leadership de chaque côté", a assuré le ministre à une journaliste du quotidien, pendant un déplacement dans le Pas-de-Calais en début de semaine.

M. Macron, qui organisera le 12 juillet son premier meeting politique, avec son mouvement En marche!, ne précise pas s'il participera ou non à la primaire du PS et de ses alliés, ni s'il se portera candidat à la présidentielle en dehors de ce cadre.

Cette prise de position intervient alors qu'une candidature de François Hollande, au plus bas dans les sondages et contesté à l'intérieur du PS, semble de plus en plus probable en 2017.

"J'ai toujours respecté les gens du PS, y compris ceux qui ne sont pas d'accord avec moi; je comprends très bien que certains me voient comme un personnage qui n'est pas conforme aux promesses de 2012", assure M. Macron, cité par Le Figaro.

Mais "je ne fais pas ça pour être populaire, je fais ça pour changer les choses. Je me donne du mal et je le fais pour mon pays, pas pour un parti", ajoute le ministre, qui regrette par ailleurs que ses propos soient souvent sortis de leur contexte.

"Je connais le système médiatique, je sais la recherche du sensationnalisme. Ce n'est pas correct pour autant", estime le locataire de Bercy, habitué des prises de position polémiques et des déclarations retentissantes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministre de l'Economie laisse planer le mystère sur sa participation à la prochaine présidentielle.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-